Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le lait Milumel bio retiré des crèches à Evreux par précaution

lundi 4 décembre 2017 à 17:51 Par Laurent Philippot, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

En raison de soupçons de contamination par des salmonelles contenues dans du lait infantile conditionné par Lactalis, la ville d'Evreux retire le lait Milumel bio dans quatre crèches ce lundi. La municipalité applique le principe de précaution. Huit enfants ont été contaminés en Normandie.

Quatre boîtes lait Milumel bio ont été détruites ce lundi par les services municipaux d'Evreux
Quatre boîtes lait Milumel bio ont été détruites ce lundi par les services municipaux d'Evreux © Maxppp - Matthieu de Martignac

Évreux, France

La ville d'Evreux (Eure) réagit aux soupçons de contamination aux salmonelles de lait infantile. La mairie a été prévenue samedi et même si aucun nourrisson n'a été contaminé à Evreux, dès ce lundi matin, la ville a tout de même procédé au retrait des stocks de ses crèches du lait Milumel bio premier âge, sans huile de palme. Quatre boîtes ont été utilisées, elles figurent toutes sur la liste des lots rappelés par l'industriel. Les boîtes ont même été détruites.

Des produits en conditionnement de 900 grammes présents dans quatre des cinq crèches de la ville : la crèche Isambard au centre-ville, la crèche Madiba à Nétreville, la crèche Joliot Curie dans le quartier de la Madeleine et la crèche du quartier de Saint Michel.

Tous les parents ont été prévenus. La mairie ajoute que les agents des crèches sont à leur écoute en cas de besoin. Dans un communiqué, le cabinet du maire rappelle que "les infections éventuelles, sans mise en danger des bébés, surviennent dans les trois jours après l'ingestion du lait bio". Pour autant, il n'y a pas d'inquiétude pour les jours à venir et la ville ne doit pas chercher un autre fournisseur : il y a en stock d'autres boîtes qui ne font pas partie des lots incriminés et puis, une nouvelle livraison est arrivée ce lundi.

Un numéro vert a été mis en place par Lactalis, c'est le 0.800.120.120