Santé – Sciences

Biocoop Demi-lune à Poitiers : les clients éteignent leur portable pour les personnes électro-sensibles

Par Mélanie Barbotin, France Bleu Poitou et France Bleu dimanche 9 avril 2017 à 21:30 Mis à jour le lundi 10 avril 2017 à 8:05

Après 8 semaines d'expérimentations, le Biocoop Demi-lune de Poitiers va généraliser ces matinées sans portables.
Après 8 semaines d'expérimentations, le Biocoop Demi-lune de Poitiers va généraliser ces matinées sans portables. © Radio France - Mélanie Barbotin

C'est une première à Poitiers. Un magasin Biocoop réduit au maximum ses émissions d'ondes pour accueillir les personnes sensibles aux ondes électromagnétiques. Tous les lundis matins, les clients sont invités à éteindre leur téléphone portable.

Aucun téléphone portable au magasin Biocoop Demi-Lune à Poitiers, les lundis matin. Les clients sont invités à les éteindre ou à les mettre en mode avion. Les clients, loin de s'en offusquer sont prêts à jouer le jeu. "Je ne suis pas une accro au portable alors ça ne me dérange pas", explique une cliente. "Je ne suis pas hypersensible, mais je suis sensible au problème des ondes et moi-même à la maison je fais attention et j'éteins mon portable", raconte un autre consommateur.

Une initiative expérimentée depuis huit semaines

Le magasin expérimente depuis 8 semaines l'opération et souhaite la généraliser, tous les lundis matin à partir de ce 9 avril. "Les clients sont curieux et demandent même des renseignements", confie la responsable de la boutique Valérie Lebon. Les employés aussi doivent s'adapter. "On garde seulement une ligne téléphonique. On éteint tout ce qui peut l'être comme les caisses enregistreuses ou encore la Wifi".

Sans portable, pour eux ça devient supportable - la responsable du magasin

L'emplacement n'a pas non plus été choisi par hasard. Tout a commencé par le biais de l'association Alterondes 86, pour les personnes souffrant d'hypersensibilité aux ondes. L'association a remarqué que la boutique est plus isolée que les autres, avec moins d'antennes relais, bien qu'il y en ait une sur le toit du supermarché juste à côté. Armés de capteurs les malades ont constaté qu'en éteignant simplement les portables des clients, ils pouvaient faire eux aussi leurs courses, comme tout le monde. "Pour eux c'est supportable même s'il y a encore des ondes dehors", avoue la responsable.

Une maladie non reconnue par les scientifiques

70 000 personnes disent souffrir des ondes électromagnétiques. Nausées, maux de têtes, insomnies, et même brûlures. Même si cette maladie n'est pas reconnue par la médecine, pour les personnes qui en souffrent le quotidien est très vite compliqué. Marie, en parfaite santé et anti-compteur Linky, est venue les aider à l'entrée de la boutique pour renseigner les clients, "car pour c'est difficile de sortir", explique-t-elle. "Certaines personnes, les plus atteintes, sont obligées de se promener avec un voile de fils de cuivre et d'argent pour limiter l'impact des ondes sur leur corps".

Dans un magasin comme Biocoop, où les acheteurs recherchent les produits bio, sains pour leur santé, la cause des personnes hypersensibles trouve son public. "C'est important, il faut aussi penser aux autres", conclut une cliente.