Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le maire des Sables d'Olonne lance un appel aux médecins retraités

mardi 21 novembre 2017 à 18:27 Par Emmanuel Sérazin, France Bleu Loire Océan

La ville des Sables d'Olonne organise une réunion ce mercredi soir, à laquelle sont conviés tous les médecins retraités ou futurs retraités. Le maire cherche des volontaires pour assurer des vacations dans les deux cabinets rachetés par la municipalité à la Chaume.

Didier Gallot, le maire des sables d'Olonne, lance un appel au secours pour le quartier de la Chaume
Didier Gallot, le maire des sables d'Olonne, lance un appel au secours pour le quartier de la Chaume © Radio France - Emmanuel Sérazin

Les Sables-d'Olonne, France

Comme beaucoup de villes, les Sables d'Olonne manquent de médecins généralistes. Mais ici, le besoin est encore plus criant, car la demande est très forte : 61% de la population sablaise a plus de 60 ans. Dans le quartier de la Chaume, il y a urgence, car deux médecins viennent de prendre leur retraite en septembre dernier. Faute d'avoir trouvé des successeurs, près de 1 500 patients n'ont plus de médecin traitant, et ils n'arrivent pas à en trouver dans les autres quartiers de la ville, car tous les cabinets sont déjà saturés.

Deux cabinets prêts à fonctionner

Le maire des Sables, Didier Gallot, le reconnaît volontiers : c'est un véritable appel au secours ! Lors du dernier conseil municipal, les élus ont voté le rachat des deux cabinets laissés vacants depuis la rentrée. Ils sont entièrement équipés et prêts à accueillir des patients. Encore faut-il trouver des médecins pour assurer les consultations. Un appel est donc lancé aux médecins retraités - et à ceux qui le seront bientôt, pour réfléchir à une organisation permettant de maintenir la permanence des soins dans le quartier de la Chaume, qui compte 7 000 habitants. Beaucoup de questions restent en suspens, en matière juridique et administrative. Les médecins doivent-ils être salariés par la ville ? Chacun devra-t-il s'occuper de patients définis ou au contraire assurer des permanences ouvertes à tous ? Tout reste à inventer.

Pour poser les premiers jalons de cette nouvelle offre de médecine de proximité, la ville invite donc les médecins retraités à une première réunion d'information et de réflexion. Elle débutera à 20h ce mercredi soir au Spot, sur la place de la Liberté.