Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le Mans : parmi les Demoiselles du Bugatti, beaucoup de personnes touchées de près ou de loin par le cancer du sein

-
Par , France Bleu Maine

La neuvième édition des Demoiselles du Bugatti a rassemblé plus de 5.000 personnes, dimache 6 octobre 2019. Cette course de 5 km sert à lever des fonds pour la recherche contre le cancer du sein. Beaucoup de coureurs ont dans leur entourage, plus ou moins proche, une femme qui a eu cette maladie.

Plus de 5.000 personnes se sont élancées sur le circuit du Bugatti.
Plus de 5.000 personnes se sont élancées sur le circuit du Bugatti. © Radio France - Clémentine Sabrié

Circuit Bugatti, Le Mans, France

Une marée rose a emporté le circuit des 24h du Mans, dimanche 6 octobre. La course des Demoiselles du Bugatti a attiré plus de 5.000 personnes. Des femmes, des hommes, des enfants, des bébés en poussette, des personnes en fauteuil roulant et, même, des chiens. Tous ont parcouru 5 km, en marchant ou en courant, pour lever des fonds pour la recherche scientifique contre le cancer du sein. Une maladie qu'une Française sur huit risque de contracter dans leur vie. Cette année, la participation financière obligatoire était de cinq euros minimum, mais beaucoup ont donné plus. "On a eu des dons allant jusqu'à 100 euros", explique Stéphanie Grasteau, la présidente de Femme, Sport et Santé.

Des femmes en rémission qui courent pour les autres

Yvette, 68 ans, est venue avec sa fille Delphine, 40 ans. La retraitée porte des grosses boucle d'oreille et des lunettes rondes roses. "Je suis sensibilisée au problème", dit-elle. "J'ai eu un cancer et ma fille aussi, donc ça motive énormément." Delphine a été touchée l'année dernière, sa mère cette année. Toutes les deux sont guéries. Le taux de survie du cancer du sein est de 87%. "C'est quelque chose qui nous touche vraiment et ça nous parait important d'être là aujourd'hui", précise Delphine. La mère et la fille prévoient déjà de revenir pour les prochaines éditions. 

Delphine et sa mère, Yvette, ont marché ensemble contre le cancer du sein. Elles sont toutes les deux en rémission. - Radio France
Delphine et sa mère, Yvette, ont marché ensemble contre le cancer du sein. Elles sont toutes les deux en rémission. © Radio France - Clémentine Sabrié

Nathalie Vincent était la marraine de cette neuvième édition. L'animatrice télévisée a mis l'ambiance avant le début de la course. Elle a organisé un échauffement en musique. Elle a aussi diffusé des messages de sensibilisation sur le cancer du sein, notamment sur le dépistage. Les femmes peuvent se tourner vers le Groupement d'étude des maladies de la Sarthe, qui organise des dépistages. 

Nathalie Vincent donne le départ de la course. - Radio France
Nathalie Vincent donne le départ de la course. © Radio France - Clémentine Sabrié
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu