Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le masque jetable doit partir avec les ordures ménagères pour être incinéré

-
Par , France Bleu Maine

Il arrive encore que des masques jetables se retrouvent par terre ou dans la poubelle de recyclage après utilisation. Le service propreté de la Métropole du Mans rappelle qu'il doit être placé dans la poubelle ordinaire afin d'être brûlé avec les ordures ménagères.

Après utilisation, le masque à usage unique doit être jeté dans la poubelle ordinaire.
Après utilisation, le masque à usage unique doit être jeté dans la poubelle ordinaire. © Maxppp - Bruno Levesque

Le masque est devenu un objet du quotidien depuis six mois. Il est désormais obligatoire en extérieur dans quarante-trois communes sarthoises, notamment autour du Mans et de Sablé-sur-Sarthe. On le retrouve sur tous les visages, mais aussi par terre ou dans les poubelles de recyclage. Pourtant, cette protection à usage unique doit être jetée dans la poubelle ordinaire. "Ce qui va exclusivement dans la poubelle de tri, ce sont les emballages et le masque n'en est pas un", rappelle Léa Golmiche, animatrice prévention et valorisation des déchets au service propreté de la métropole du Mans. 

Un phénomène assez rare autour du Mans

Si un masque part au recyclage, il se retrouve dans la chaîne de tri du centre Valor Pôle. Les machines de pré-sélection ne sont pas programmées pour reconnaître et écarter cette protection. Les employés sont donc obligés d'enlever l'objet potentiellement contaminé à la Covid-19 à la main. Ils sont protégés avec des gants et des masques. Le masque est alors déposé dans une benne qui prend la direction du centre de traitement des ordures ménagères.

Sur les dix tonnes de déchets que trient les salariés de Valor Pôle par jour, le patron Régis Aubier assure qu'il y a très peu de masques. La règle est "plutôt très bien respectée par nos concitoyens", affirme le directeur. 

Avec les ordures ménagères, le masque est envoyé à l'unité de valorisation énergétique des déchets (UVED). Là-bas, il est incinéré. "Pour pas qu'il y ait trop de rejet dans l'atmosphère, il y a un traitement des fumées", explique Léa Golmiche du service propreté. Des études environnementales sont également conduites pour surveiller les niveaux de pollution engendrés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess