Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le moustique tigre bel et bien implanté en Vienne et Deux-Sèvres

-
Par , France Bleu Poitou

Le moustique tigre remonte de plus en plus en France. On le trouve désormais en Vienne et Deux-sèvres. Les deux départements du Poitou sont en rouge sur la carte de l'évolution de son implantation en France.

Un moustique tigre, dans une habitation.
Un moustique tigre, dans une habitation. © Radio France - Florence Gotschaux

Il remonte peu à peu en france, et est désormais bien visible dans le Poitou. La préfecture de la Vienne alerte les habitants sur la présence du moustique tigre dans le département. Depuis cette année, la Vienne est classée en département colonisé, du fait d’une implantation confirmée sur Chauvigny en août 2019. Plus récemment, le moustique tigre a été observé à Mignaloux Beauvoir et à Poitiers. Sur la carte fournie par le ministère de la santé la Vienne et les deux-sèvres sont en rouge. Si vous pensez avoir vu un moustique tigre, signalez sa présence sur le portail signalementmoustique.fr. Pour rappelle, le moustique tigre est rayé noir et blanc sur le corps et les pattes. Il est très petit, moins de 5 mm, et sa piqûre est douloureuse. Généralement, il pique dans la journée. Ce n'est pas lui donc qui vous tourmente la nuit. C'est cependant un moustique agressif qui se reproduit dans l'eau. Le seul moyen de lutte efficace donc est la suppression des eaux stagnantes dans lesquelles naissent les moustiques : coupelles de pots de fleur, objets laissés dans le jardin, bassins d’eau stagnante. 

Les moyens de lutte

Le seul moyen de lutte efficace donc est la suppression des eaux stagnantes dans lesquelles naissent les moustiques. Pensez donc à contrôler les récupérateurs d’eau de pluie : la saison dernière, dans la région, et plus précisément en Gironde, plus de 50% des gîtes larvaires découverts logeait dans un récupérateur d’eau. A savoir : même un récupérateur d’eau de pluie est fermé d’un couvercle, le moustique peut entrer et ressortir par la gouttière ! Les solutions : tendre une moustiquaire ou un tissu entre la sortie de la gouttière et la surface de l’eau, vérifier et supprimer toutes les semaines les larves installées ou vider l’eau. 

On peut aussi éliminer les endroits où l’eau peut stagner, à l’intérieur comme à l’extérieur : coupelles des pots de fleurs, bâches, pneus usagés, encombrants, jeux d'enfants… 

Pensez aussi à entretenir les sépultures dans les cimetières, lieux propices au développement des moustiques. Une astuce : mettez du sable dans les soucoupes de pots de fleurs ! Vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et notamment les regards où de l’eau peut stagner ; couvrir les réservoirs d’eau (bidons d’eau, citernes, bassins…) avec un voile ou un simple tissu ainsi que les piscines hors d’usage. Idem, pensez au nettoyage automnal des rebords internes des cache-pots, coupelles, récipients d'extérieur et réservoirs d'eau pluviale, avec la surface abrasive d'une éponge pour éliminer les œufs hivernants.

Evitez les maladies transmises par le moustique tigre

Dans la Vienne, l’objectif est de limiter la propagation de ces maladies vectorielles à risque épidémique. Dans ce cadre, l’ARS Nouvelle-Aquitaine a missionné des opérateurs (Qualyse et Altopictus dans la Vienne) qui déploient chaque année un réseau de pièges pondoirs permettant la détection du moustique Aedes albopictus. Ce programme de surveillance est mis en œuvre pendant la saison active du moustique, de mai à novembre. On trouve ces pièges à Poitiers, Chatellerault, Chasseneuil du poitou, Chauvigny, Saint Julien l'Ars, Vivonne, Lussac les Chateaux, Montmorillon, Morton et Civray. Toutes les informations sur le site de l'ARS Nouvelle-Aquitaine. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess