Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le moustique tigre est "implanté et actif" dans le Puy-de-Dôme

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Le Puy-de-Dôme est l'un des 51 départements dans lequel le moustique tigre est implanté. Mais les autorités sanitaires veulent rester prudentes."Le risque en terme de santé publique est assez faible" selon l'Agence Régionale de Santé.

Le moustique tigre est implanté dans le Puy-de-Dôme depuis l'été 2018
Le moustique tigre est implanté dans le Puy-de-Dôme depuis l'été 2018 © Maxppp - Philippe LAMBERT

Clermont-Ferrand, France

Il est rayé noir et blanc et petit, de 5 a 7 millimètres. Le moustique tigre a élu domicile à Clermont-Ferrand depuis l'été 2018. D'abord implanté au niveau des Hauts de Chanturgue, il s'est progressivement étendu dans le département. Il peut transmettre des maladies virales comme le zika, la dengue et le chikungunya. En 2018, l'insecte a été repéré dans 51 départements contre 42 un an plus tôt et une vingtaine il y a trois ans, indique le ministère de la Santé, qui met à jour tous les ans la carte de son implantation depuis son apparition en France métropolitaine, en 2004.

Un moustique qui aime la ville 

Selon les experts, sa présence est due au réchauffement climatique ainsi qu'à l"augmentation des trajets internationaux. Sa présence est activement surveillée. Les autorités françaises ont comptabilisé au total 22 cas de dengue et 31 cas de chikungunya. Aucun dans le Puy-de-Dôme. Il ne faut pas s'alarmer, selon Gilles Bidet, responsable du pôle Santé publique de la délégation départementale du Puy-de-Dôme de l'ARS, l'Agence Régionale de Santé : "Le risque en terme de santé publique est assez faible, il n'y a aucun cas pour l'instant de maladies développées dans le département."

"Aujourd'hui, on en est au tout début de l'implantation du moustique tigre dans le département. Mais cela peut grandir. C'est pour cela qu'on s'intéresse à lui"

Selon le responsable, le moustique tigre se déplace dans un rayon de 100 mètres. Pour voyager, il faut qu'il utilise voitures, avions ou valises. "Donc il peut venir de l'étranger." C'est un moustique qui se développe dans les villes et pas dans les campagnes. 

Néanmoins, la seule présence du moustique n'entraîne pas nécessairement l'apparition des maladies dont il est vecteur. La transmission se fait lorsqu'un moustique tigre "sain" pique une personne contaminée lors d'un séjour hors de France métropolitaine. L'insecte devient alors porteur du virus et peut le transmettre à une personne saine n'ayant pas séjourné hors du territoire.

"Le risque en terme de santé publique est assez faible" dans le Puy-de-Dôme

Pour éviter les piqûres, la meilleure solution est de porter des vêtements longs et clairs et de s'asperger de répulsifs.  Les autorités conseillent aussi d'éliminer les eaux stagnantes autour de chez soi. "L'idée c'est d'éliminer les gîtes larvaires, là ou les femelles vont pondre" explique Gilles Bidet. Une femelle moustique pond 70 œufs à chaque ponte. "Mais pour que les oeufs soient amenés à maturité, c'est-à-dire qu'ils ont besoin d'humidité." D'où l'importance de vider au moins une fois par semaine les soucoupes, les seaux, mais aussi enlever les objets qui peuvent servir de récipients d'eau. "Des gestes simples qui permettent d'éviter la prolifération du moustique" selon l'expert.  

Si vous écrasez ou reconnaissez un moustique tigre, il y a une plateforme en ligne pour signaler l'insecte. Vous pouvez donc envoyer une photo afin de le reconnaître en allant sur ce site : https://signalement-moustique.anses.fr/signalement_albopictus/