Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le moustique tigre : pourquoi et comment lutter contre sa prolifération ?

vendredi 1 juin 2018 à 16:41 Par Isabelle Lassalle, France Bleu Azur, France Bleu Gard Lozère, France Bleu Hérault et France Bleu

Le moustique tigre inquiète les autorités sanitaires à cause de sa capacité à transmettre les virus du chikungunya, de la dengue et du Zika. Pourquoi et comment peut-on lutter contre sa prolifération ? Les bons gestes à adopter.

Un moustique tigre.
Un moustique tigre. © AFP - Roger Eritja / Biosphoto

Pour les autorités sanitaires, le moustique tigre est une priorité de santé publique. Non seulement cet insecte de quelques millimètres peut être vecteur de maladies graves comme le chikungunya, la dengue et le Zika, mais sa prolifération est aussi particulièrement rapide. Arrivé en France métropolitaine en 2004, il y a moins d’une quinzaine d’années, il est maintenant implanté et actif dans 42 départements, c’est deux fois plus qu’il y a deux ans. Il est principalement présent dans la moitié sud de la France, mais également dans le nord, par exemple sur la petite couronne parisienne.

  - Aucun(e)
- DGS / Ministère de la Santé

Comment reconnaître le moustique tigre ?

Il est petit et mesure environ 5 mm, c’est-à-dire qu’il est plus petit qu’une pièce de 1 centime. Il a un vol assez lent, il pique le jour. C’est un moustique noir, avec des rayures blanches sur les pattes et le corps, d’où son surnom de « moustique tigre ». Pour être plus exact, on aurait dû l’appeler moustique zèbre, mais il aurait alors perdu sa connotation dangereuse.

  - AFP
© AFP - Remko de Waal / ANP

Comment le moustique tigre devient-il vecteur de maladies ?

Un voyageur peut attraper le chikungunya, la dengue ou le Zika en se faisant piquer par un moustique vecteur. Puis il revient en France métropolitaine et c’est ce qu’on appelle un cas importé. S’il est ensuite piqué par un moustique tigre, l’insecte pourra transmettre le virus à un autre individu en métropole. C’est ce qu’on appelle un cas autochtone.

  - Aucun(e)

Comment limiter les risques en voyage ?

Si vous voyagez dans une zone à risque, pour se protéger des piqûres :

  • Portez des vêtements amples et couvrants, imprégnés d’insecticide.
  • Appliquez des produits anti-moustiques.
  • Dormez sous une moustiquaire.
  • Utilisez des insecticides à l’intérieur et à l’extérieur.
  • Branchez climatisation et ventilateurs, les moustiques tigres n’apprécient ni les endroits frais, ni les courants d’air.

Pendant la première semaine de votre retour, restez attentif à votre état de santé. Les symptômes qui peuvent vous alerter : une forte fièvre, des douleurs articulaires ou musculaires, des maux de tête, des éruptions cutanées, une conjonctivite. Dans ce cas, consultez rapidement un médecin.

Quels sont les bons réflexes à adopter ?

Une fois implanté, le moustique tigre est impossible à éradiquer totalement. Il faut donc agir pour limiter son implantation et pour se protéger des piqûres. Quelques gestes simples à adopter pour éliminer les larves de moustiques :

  • Éliminer les endroits où l’eau peut stagner.
  • Changer l’eau des plantes et des fleurs une fois par semaine.
  • Vérifier le bon écoulement des eaux usées (nettoyer gouttières, regards, caniveaux…)
  • Couvrir les réservoirs d’eau (bidons, citernes, bassins..) avec une moustiquaire ou un tissu.
  • Couvrir les petites piscines hors d’usage.
  • Éliminer les lieux de repos des moustiques : débroussailler et tailler, élaguer…)

Le moustique tigre est sous surveillance du 1er mai au 30 novembre en métropole. N'hésitez pas à signaler sa présence sur le portail de signalement du moustique tigre.