Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

La direction de l'hôpital d'Avignon lance un vaste projet d'extension pour répondre à la grève du service des Urgences

-
Par , France Bleu Vaucluse

Le personnel soignant en grève depuis lundi minuit revendique surtout ici des locaux qui soient adaptés et des effectifs à la mesure du nombre de passages journaliers : une structure conçue pour recevoir une centaine de patients par jour alors qu'en moyenne le double s'y présente.

Des tee-shirts noirs pour exprimer un mouvement de grève sans cesser les soins
Des tee-shirts noirs pour exprimer un mouvement de grève sans cesser les soins - Urgences d'Avignon

Avignon, France

Le préavis de grève a été déposé par les trois syndicats du centre hospitalier, CFDT, CGT et FO. Depuis le 18 mars une soixantaine de  services d'urgences en France sont concernés par un mouvement de grève selon le collectif Inter-Urgences. Conditions de travail, manque d'effectifs, locaux inadaptés avant même la question des revalorisations salariales sont des revendications qui ne datent pas d'hier.

À Avignon ce sont des locaux trop exiguës désormais empêchant une parfaite qualité des soins que les urgentistes et le personnel dénoncent en priorité. Un mouvement où les grévistes, personnel soignant ou paramédical, continuent à se dévouer auprès des patients, mais tous vêtus d'un tee-shirt noir mentionnant "Urgence Avignon en Grève". Ils ne manquent pas aussi d'expliquer au public les motifs de ce mouvement de grève. 

Une délégation des Urgences d'Avignon montera à paris ce jeudi 6 juin pour participer à une manifestation nationale devant le ministère de la santé.  Il y a une semaine la ministre de la Santé Agnès Buzyn a estimé qu'il n'y a "pas de solution miracle" pour régler la situation de "tension" dans laquelle se trouvent les services d'urgences en France, assurant "entendre la fatigue et l'agacement des urgentistes". 

Un ras-le-bol exprimé par des banderoles - Radio France
Un ras-le-bol exprimé par des banderoles © Radio France - JM Le Ray

Le directeur du centre hospitalier d'Avignon nous fait donc part du projet de porter la surface du service actuel de 1.000 à 1.500 m² par l'emprise sur un bâtiment adjacent. Une solution présentée comme meilleure que celle dans les tiroirs depuis des années de construire entièrement un nouveau service dans l'enceinte de l'hôpital. Celui-ci serait forcément éloigné du plateau technique, de l'imagerie, de la réanimation comme du bloc opératoire et du laboratoire, sans compter un investissement plus conséquent souligne t-il.

L'extension sera aussi l'occasion de restructurer et moderniser l'ensemble des Urgences précise Jean-Noël Jacques, mais il faut bien considérer que ce seront des travaux sur le long terme. Aussi d'ici le premier trimestre de l'an prochain une première extension même provisoire dans son agencement serait proposée aux soignants. 

La réponse du directeur du centre hospitalier d'Avignon au malaise du personnel soignant des Urgences

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu