Santé – Sciences

Le nombre de médecins généralistes continue de baisser en France

Par Marina Cabiten, France Bleu jeudi 5 juin 2014 à 11:14

Le nombre de généralistes baisse dans toutes les régions sauf les Pays-de-la-Loire

Les médecins généralistes sont de moins en moins nombreux en France, d'après les chiffres dévoilés jeudi par le Conseil national de l'ordre des médecins (Cnom). À l'inverse, le nombre de spécialistes augmente.

À ce rythme-là, il y a aura en 2020 plus de spécialistes que de généralistes en France, selon le Conseil national de l'ordre des médecins. Les chiffres révélés jeudi par le Cnom confirment que la baisse du nombre de généralistes se poursuit.

Paris, département le plus touché

Si le problème de la désertification médicale est souvent associé aux zones rurales, c'est pourtant Paris qui est le département le plus touché par cette diminution, selon le Cnom. Avec une baisse de 21,4% des généralistes de 2007 à 2014, il devance l'Aisne (-18,1%), la Nièvre et le Val-de-Marne (-17,9%). La Savoie connaît quant à elle la plus forte augmentation de médecins généralistes (+6,5%), juste devant la Loire-Atlantique (6,4%). À l'échelle régionale, seuls les Pays-de-la-Loire enregistrent une hausse du nombre de généralistes , toutes les autres régions subissant une diminution.

Le nombre de médecins stabilisé

De 2007 à 2014, la baisse du nombre de médecins généralistes a atteint 6,5% en France, tandis que leurs confrères spécialisés ont augmenté de 6,1%. Les effectifs globaux se stabilisent. Au 1er janvier 2014, le Cnom recensait 276.354 médecins, soit 1,6% de plus qu'en 2013, selon la nouvelle édition de son atlas démographique.

Enfin, l'atlas du Cnom confirme une nouvelle fois la féminisation de la profession médicale , les femmes représentant 44% des médecins en activité régulière, soit six points de plus qu'en 2007, tandis que l'âge moyen se maintient à 51,6 ans.

Partager sur :