Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le nouvel hôpital de Maubeuge accueillera ses premiers patients cet automne

-
Par , France Bleu Nord

L'établissement de 33 000 m2 est installé à la sortie de la ville, le long de la départementale qui va à Jeumont. Les travaux doivent se terminer cet été, et les premiers patients sont attendus le 18 octobre.

Le nouvel hôpital de Maubeuge accueillera ses premiers patients cet automne
Le nouvel hôpital de Maubeuge accueillera ses premiers patients cet automne © Radio France - Rafaela Biry vicente France bleu nord

Les 240 000 habitants de Sambre Avesnois auront bientôt leur nouvel hôpital attendu depuis une vingtaine d'années, l'actuel datant en partie des années 50.

Un bâtiment très lumineux avec 80 % de chambres individuelles dont une vingtaine qui peuvent être doublées, en cas de tension. Le plateau technique fait un bond notamment en imagerie médicale grâce à un partenariat public privé, l'établissement pourra proposer deux scanners et un IRM, avec peut-être un deuxième IRM. Et le directeur Eric Girardier se félicite aussi de l'arrivée de la médecine nucléaire

C'est quand même assez extraordinaire comme affiche pour l'établissement, ça permet d'avoir un outil indispensable pour la prise en charge des cancers, les indicateurs dans ce domaine sur le territoire sont extrêmement médiocres, c'est un vrai plus pour la prise en charge de la population

Eric Girardier, directeur de l'hôpital de Maubeuge

Les services de soins critiques et la réanimation sont réunis au même étage avec 12 lits en réanimation qui peuvent se scinder en deux unités, et donc isoler par exemple les patients avec le Covid.

Des problèmes de place déjà pointés du doigt

Au dernier étage, l'établissement a désormais son hélistation, alors que jusqu'à présent les transferts pour Lille se faisaient par la route en une cinquantaine de minutes et les plus graves avec un hélicoptère qui atterrissait sur un stade. Là, ce sera beaucoup plus pratique et confortable pour les patients et les équipes, assure le Dr Rachid Dris, chef des urgences à l'hôpital de Maubeuge, et vice-président de la communauté médicale d'établissement : "il n'y a pas de perte de chance".

En revanche, le médecin pointe du doigt la suppression d'une trentaine de lits pour favoriser l'ambulatoire ou encore le manque de place dans le nouvel hôpital pour assurer toutes les consultations et pour proposer un internat pour les jeunes médecins.

Le directeur est conscient de ces problématiques. Des rencontres ont déjà eu lieu et d'autres suivront avec l'ARS et l'agglomération pour trouver des solutions.

La fin des travaux est prévue cet été, et après toute une phase logistique, avant le déménagement des services programmé à partir du 18 octobre pour 15 jours, avec des transferts prévus en amont dans les autres hôpitaux du secteur, notamment à Valenciennes.

Le nouvel hôpital devrait porter le nom d'un Maubeugeois connu. Une consultation du personnel est en cours pour choisir ce nom.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess