Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le paquet de cigarettes encore plus cher

-
Par , France Bleu Provence

Le portefeuille des fumeurs va encore s'alléger un peu plus. Comme prévu, le prix du paquet de cigarettes augmente ce vendredi 1er mars en France : de 50 à 60 centimes.

Le paquet de cigarettes augmente ce vendredi de 50 à 60 centimes (illustration ici à Marseille)
Le paquet de cigarettes augmente ce vendredi de 50 à 60 centimes (illustration ici à Marseille) © Radio France - Tony Selliez

Les cigarettes sont toujours plus chères en France. Le prix du paquet augmente ce vendredi de 50 à 60 centimes. La hausse est justifiée évidemment par la lutte contre le tabac. C'est une question de santé publique. Un arrêté ministériel fixant les nouveaux tarifs et détaillant toutes les hausses est paru ce jeudi au Journal officiel.

Bientôt 10 euros le paquet

Exemple donc pour un paquet de Marlboro Red : il coûtait 8,20 euros au 1er janvier et grimpe à 8,80 euros ce vendredi.  C'est la huitième révision des prix du tabac depuis l'arrivée du gouvernement Macron en mai 2017, après quatre années de stabilité. Le but : dissuader les fumeurs et diminuer la consommation de tabac.

"Manifestement, ça marche. Le seul problème, c'est de savoir si ça marche dans le temps, s'interroge Hervé Pégliasco, pneumologue à l'Hôpital Européen de Marseille. On s'aperçoit dans les pays qui l'ont déjà fait (le paquet à 10 euros, Ndlr) que ça a un impact pendant un certain temps, puis que cet impact s'épuise, ce qui explique la politique du gouvernement de le faire par paliers : les gens qui ont peu de moyens vont acheter du tabac en vrac et vont rouler des cigarettes malheureusement. Mais globalement, on sait aujourd'hui que les augmentations de prix vont entraîner une diminution de la consommation du tabac." 

Le tabac, responsable de cancers et de maladies cardiovasculaires, tue environ 75.000 Français chaque année.

"La chose la plus importante, ces dernières années, c'est que le tabac n'est plus un objet positif dans la relation sociale, ça c'est énorme. Aujourd'hui la "normalité" c'est de ne pas fumer et c'est un élément majeur. Il n'y a pas que l'argent dans l'addiction. L'argent c'est un signal, mais le fond du problème, c'est l'addiction." Hervé Pégliasco, pneumologue à l'Hôpital Européen de Marseille

Le gouvernement vise toujours un paquet à 10 euros en 2020. La prochaine hausse est même déjà prévue : elle aura lieu au mois de novembre.    

"L'impact majeur et les efforts qu'on doit avoir, c'est chez l'enfant, c'est la prévention primaire." Hervé Pégliasco

Choix de la station

À venir dansDanssecondess