Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Le personnel ne fuit pas l'hôpital de Laval" d'après son directeur André-Gwénaël Pors

-
Par , France Bleu Mayenne

André-Gwénaël Pors, le directeur de l'hôpital de Laval, était l'invité de la matinale, ce mercredi 26 mai, pour réagir à l'annonce de Force Ouvrière. Le syndicat assure que 200 lits vont être fermés cet été faute de personnel.

L'hôpital de Laval
L'hôpital de Laval © Radio France - Aurore Richard

"Rien n'est encore décidé, les discussions sont en cours" assure André-Gwénaël Pors, le directeur du Centre hospitalier de Laval ce mercredi 26 mai sur l'antenne de France Bleu Mayenne.

Selon lui, le chiffre de 200 lits fermés cet été dans les hôpitaux mayennais, donné par Force Ouvrière, n'est pas à l'ordre du jour : "on ne sait pas encore combien de lits vont être fermés car il y a des discussions dans les établissements et dans les services, chaque été nous fermons des lits, c'est normal. A Laval, je me suis engagé à ce que les salariés aient trois semaines de congés,  la concertation existe encore, je vais diffuser une note de service avant la fin de semaine."

A Mayenne, 14 infirmières demanderaient à prendre une disponibilité

D'après Sébastien Lardeux, le secrétaire départemental de FO en Mayenne, il y a une fuite du personnel. Il prend pour exemple l'hôpital de Mayenne où d'après lui, 14 infirmières demandent une disponibilité. Elles seraient même prêtes à démissionner. 

A Laval, elles seraient encore plus nombreuses d'après le syndicaliste. Faux rétorque André-Gwénaël Pors : "il n'y a pas de fuite du personnel, on a plutôt des difficultés de recrutement en soin infirmier parce qu'il n'y a pas assez d'étudiants à sortir de l'école à Laval. L'absentéisme reste correct puisque c'est 1% de plus que l'année dernière. Les personnels sont fatigués  ça ne vous a pas échappé, ça fait un an et demi qu'on gère une crise sanitaire, c'est normal que les personnels soient exaspérés et fatigués, je suis comme eux, avec les élections il y a des revendications nationales qui sortent, les organisations syndicales font leur travail, mon objectif c'est l'organisation des soins et le bon fonctionnement de l'hôpital."

André-Gwénaël Pors qui va devoir gérer ce dossier avant de quitter la Mayenne, il part fin juin direction l'hôpital de Boulogne

Choix de la station

À venir dansDanssecondess