Santé – Sciences

Le pic de grippe attendu cette semaine en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Par Anne Domece, France Bleu Provence et France Bleu Vaucluse lundi 16 janvier 2017 à 9:14 Mis à jour le lundi 16 janvier 2017 à 10:23

Il est encore temps de se faire vacciner contre la grippe !
Il est encore temps de se faire vacciner contre la grippe ! © Maxppp - .

Avec 600 nouveaux cas pour 100.000 habitants, le pic épidémique de la grippe devrait être atteint cette semaine en région PACA - deuxième région la plus touchée de France. Le virus identifié, le H3N2, est particulièrement virulent... Mais il est encore temps de se faire vacciner !

Elle est arrivée il y a quatre semaines en Provence-Alpes-Côte d'Azur et elle ne semble pas décidée à repartir ! La grippe devrait atteindre son pic épidémique cette semaine dans notre région, particulièrement touchée par la maladie cette année. Elle a déjà fait trois morts en PACA et 24 personnes ont dû être hospitalisées en réanimation.

Le virus identifié cette année est le H3N2, il se rapproche des souches observées en 2012 et 2014. Il se modifie très vite, il est très contagieux. Seule solution efficace pour s'en protéger : se faire vacciner. "Il est encore temps", assure le docteur Manuel Munoz Rivero, responsable de la veille et de la sécurité sanitaire au sein de l'Agence Régionale de Santé de PACA :

"La campagne de vaccination dure jusqu'au 31 janvier. Il faut compter quinze jours pour que l'immunité se développe. Si on attrape la grippe entre-temps, pas de panique : on ne risque pas d'être surinfecté, le vaccin est composé de virus inertes."

Le médecin rappelle l'importance de se protéger contre la grippe. "C'est une maladie qui peut être grave, elle provoque 9.000 décès par an."

Manuel Munoz Rivero

Professionnels de santé mobilisés

Les professionnels de santé sont très vigilants face à la grippe. Maria Moulet est infirmière libérale dans le quartier de la Rocade, à Avignon. Ses patients sont essentiellement des personnes âgées ou souffrant de maladies chroniques, elle veille donc à limiter les contacts :

En période d'épidémie, on évite de serrer la main ou d'embrasser les patients. On profite des soins pour aérer les pièces, on se lave les mains très régulièrement et on utilise des solutions hydro-alcooliques entre chaque visite.

Maria Moulet

Les pharmaciens répètent aussi ces consignes à tous leurs clients, pour limiter la propagation de la maladie. C'est très important pour Brigitte Ferren, la présidente du syndicat des pharmaciens de Vaucluse :

"On demande aux clients de se protéger, et de protéger leur entourage. La meilleure solution, bien sûr, reste la vaccination. Moi je suis vaccinée, mon personnel et ma famille le sont aussi."

Brigitte Ferren

N'hésitez pas à demander conseil à votre médecin, il est le mieux placé pour répondre à toutes vos questions.