Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Le pic de l'épidémie est passé dans l'Yonne, mais la situation reste préoccupante

-
Par , France Bleu Auxerre

Le pic de l’épidémie a sans doute été franchi en France, pour la première fois depuis plusieurs semaines, le nombre de morts du Covid s’est stabilisé. C'est aussi le cas dans l'Yonne, même si chez nous le taux d’incidence reste supérieur à la moyenne nationale.

Le taux d'occupation des lits de réanimation reste supérieur à 100% dans la région Bourgogne Franche Comté
Le taux d'occupation des lits de réanimation reste supérieur à 100% dans la région Bourgogne Franche Comté © Maxppp - Maxppp

Deux semaines après le début du re-confinement, les premiers effets se font sentir explique Eve Robert, délégué de l’agence régionale de santé dans l’Yonne, lors d'une conférence de presse conjointe avec le préfet du département : "nous avons une embellie, avec un taux d'incidence qui s'établit à 325 pour 100.000 habitants, je rappelle qu'il y a une semaine, le 13 novembre, nous étions à 450. Donc c'est une baisse qui est significative et qui montre qu'effectivement, les mesures de confinement ont permis de ralentir la propagation du virus."

L'Yonne encore au-dessus de la moyenne nationale, l'Auxerrois très touché

Néanmoins, l’Yonne reste bien au-dessus de la moyenne nationale en terme de circulation du virus, puisque le taux national est actuellement de 220. Autre point notable, le taux d'incidence est plus important dans certains secteurs de l'Yonne. "Nous avons un territoire plus particulièrement touché, c'est l'Auxerrois. Et de manière un peu moins marqué l'Avallonnais et l'Aillantais. L'Avallonnais, c'est une nouveauté car c'est un arrondissement qui était relativement épargné jusqu'ici", précise Eve Robert. 

Des lits en réanimation saturés

Concernant les hôpitaux de l’Yonne, les entrées commencent à diminuer, mais 197 personnes sont toujours soignées pour COVID. Quant aux places de réanimation, 117% sont occupées par des patients Covid-19 dans la région, c’est-à-dire, plus que la capacité d’accueil habituelle. Là encore, notre région connaît une situation plus grave que la moyenne nationale. 

Les séniors plus contaminés que le reste de la population

C’est un « signe de fragilité pour notre département » indiquent les autorités. Le taux d’incidence chez les plus de 65 ans est supérieur à celui du reste de la population. Et ce sont les plus âgés qui paient encore le plus lourd tribut. Sur les deux dernières semaines, plus des trois quarts des personnes décédées dans l’Yonne, avaient plus de 75 ans. 

Des cas positifs dans la moitié des maisons de retraite

Quant aux Ehpad, dans la moitié des  établissements, c’est-à-dire 32, il y a au moins un cas positif et trois sont en situation critique avec plus de la moitié des résidents qui sont contaminés. Pour la déléguée de l’ARS, « là où le virus est entré, la situation s’aggrave ». Depuis le début de la deuxième vague, 25 résidents d’Ehpad sont décédés du Covid. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess