Santé – Sciences

Le pied de nez des salariés de la maternité de Pithiviers menacée de fermeture : une annonce sur Le bon Coin

Par Eric Normand et Anne Oger, France Bleu Orléans mercredi 16 mars 2016 à 11:38

Les salariés de la maternité de Pithiviers mettent une annonce sur internet
Les salariés de la maternité de Pithiviers mettent une annonce sur internet - capture d'écran Le bon coin

Depuis l'annonce de la probable fermeture de la maternité de Pithiviers, la mobilisation est très importante. Des salariés ont mis une annonce sur le site entre particuliers Le Bon Coin : "matériel d'accouchement à vendre." C'est aussi une façon pour le personnel de chercher lui-même des médecins.

Depuis l'annonce de la probable fermeture de la maternité de Pithiviers, les initiatives citoyennes se multiplient : une pétition sur internet, une page facebook, une manifestation samedi. La mobilisation émane du personnel autant que des patients. Ils sont inquiets de voir fermer une maternité qui l'an dernier a fait 547 accouchements. La nouvelle initiative est cette annonce sur le site d'annonces entre particuliers Le Bon Coin : "matériel d'accouchement à vendre"... C'est bien sûr une façon de médiatiser le combat, mais surtout pour le personnel, de chercher lui-même des médecins. Car c'est bien là le problème, sur lequel insiste Aurélie Guiset, sage-femme depuis 11 ans à Pithiviers, à travers cette annonce.

L'annonce des salariés pour la maternité de Pithiviers - Aucun(e)
L'annonce des salariés pour la maternité de Pithiviers - © Capture d'écran le Bon Coin

Aurélie Guiset est sage-femme depuis 11 ans à Pithiviers

La direction de l'hôpital a informé le comité de surveillance et le personnel, que passé le 30 juin il n'y aurait plus d'accouchement à Pithiviers. Le chef du service gynécologie-obstétrique part à la retraite et pour l'instant il n'y a personne pour le remplacer. La nouvelle inquiète les usagers et les élus, qui d'ailleurs organisent une manifestation samedi prochain, le 19 mars, contre cette fermeture. Une pétition est également lancée, sur internet.