Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le point sur l'épidémie de Covid 19 au Pays Basque

-
Par , France Bleu Pays Basque

18 personnes sont actuellement hospitalisées en réanimation à Bayonne. Un patient est décédé ce lundi. Plus de 2.800 PV dressés pour non respect du confinement. On fait le point sur l'épidémie de coronavirus au Pays Basque

18 personnes sont actuellement en réanimation au Centre Hospitalier de la Côte Basque dont six transférés du Grand Est
18 personnes sont actuellement en réanimation au Centre Hospitalier de la Côte Basque dont six transférés du Grand Est © Radio France - Stéphane Garcia

La Préfecture des Pyrénées-Atlantiques et l'Agence Régionale (ARS) de Santé ont fait le point sur l'évolution de l'épidémie de Covid 19 au Pays Basque.

Le nombre de cas

L'ARS compte à ce jour 30 personnes atteintes du Covid 19 hospitalisées en réanimation dans le département : 18 à Bayonne et 12 à Pau (dont 10 patients arrivés du Grand Est dimanche). Trois personnes sont décédées ce lundi, dont un patient au Centre Hospitalier de la Côte basque, "des personnes âgées, voire très âgées" précise Maritxu Blanzaco, directrice départementale de l'ARS dans les Pyrénées-Atlantiques, "des hommes pour la plupart qui souffraient de polypathologies". Ce qui porte à neuf le nombre de morts dans les hôpitaux du département depuis le début de l'épidémie.

"30% des patients hospitalisés à Bayonne sont landais" ajoute Eric Spitz, préfet des Pyrénées-Atlantiques.

Boucau & Tardets

La directrice départementale de l'ARS souligne les similitudes entre Boucau et Tardets où les cas de coronavirus se multiplient depuis le premier tour des élections municipales le 15 mars dernier. A Boucau, le maire et 11 conseillers municipaux sont ou ont été atteints du covid 19. "Nous avons une vigilance accrue sur Boucau où les mesures et gestes barrières ont été renforcés" explique Maritxu Blanzaco. Idem à Tardets, d'où était originaire le premier patient décédé dans le département. Depuis, plusieurs personnes mobilisées dans la campagne électorale, notamment pour le porte-à-porte, seraient touchées. "Le facteur commun entre ces personnes serait l'arrivée d'un bus en provenance d'Italie du nord" confirme la directrice de l'ARS.

Plusieurs cas à l'EHPAD Beaurivage à Biarritz

Après celui d'Harambillet à Bayonne, l'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) Beaurivage de Biarritz est désormais également touché par le coronavirus. Deux résidentes ont été diagnostiquées positives au covid 19 ainsi que deux personnels soignants. "Les deux résidentes vont bien" assure Maritxu Blanzaco, "nous avons mis en place un système de veille pour les EHPAD qui hébergent des personnes particulièrement vulnérables".

Prise en charge des sans abri

Depuis la semaine dernière, deux centres d'hébergement des personnes sans domicile fixe ont ouvert au Pays Basque : au gymnase Notary à Biarritz et à la salle Lauga à Bayonne. Deux autres lieux ont ouvert en Béarn ainsi qu'un centre de confinement pour les sans abri atteints du coronavirus. "Il est opérationnel" précise le préfet Eric Spitz, "mais pas ouvert puisqu'il n'y a personne". Au total, le département dispose de 150 places d'hébergement pour les plus démunis. "Nous allons distribuer des tickets alimentaires pour les personnes qui n'ont plus accès à l'aide alimentaire" ajoute le représentant de l'Etat. 250 personnes pourraient en bénéficier. Les tickets devraient arriver ce mercredi.

Le préfet des Pyrénées-Atlantiques a accordé une dérogation pour une vingtaine de marchés par jour
Le préfet des Pyrénées-Atlantiques a accordé une dérogation pour une vingtaine de marchés par jour © Radio France - Olivier Duc

Marché, masques et militaires

Le préfet des Pyrénées-Atlantiques, Eric Spitz, a énoncé quelques données chiffrées :

  • Une dérogation est accordée pour une vingtaine de marchés chaque jour dans le département
  • Les 540 000 masques commandés par le département sont arrivés à Bordeaux ce matin et vont être distribués avant la fin de la semaine
  • Deux sections de l'opération militaire "Résilience" vont arriver dans les Pyrénées-Atlantiques. L'une des deux couvrira la côte basque pour surveiller en particulier les plages, les supermarchés et les gares
  • Plus de 2.800 PV ont été dressés depuis le début du confinement pour non respect des règles (1340 par la Gendarmerie, 1500 par la Police Nationale)

Le profil des personnes verbalisées ? Des bobos de 35-45 ans, notamment sur la côte basque, qui acceptent de payer l'amende à condition de ne pas leur faire la morale — Eric Spitz, préfet des Pyrénées-Atlantiques

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu