Santé – Sciences

Le premier grand pic de pollen d'ambroisie de l'été arrive en Isère

Par Véronique Saviuc, France Bleu Isère mercredi 10 août 2016 à 19:43

plan d'ambroisie
plan d'ambroisie © Radio France

Le réseau Air Rhône-Alpes annonce pour ce jeudi le premier grand pic d'ambroisie de l'été dans le Nord Isère, le pays de Roussillon, la vallée du Rhône entre le bassin lyonnais et Montélimar. Les autorités demandent aux citoyens de s'impliquer dans la lutte contre cette plante allergisante.

L'ambroisie, une plante invasive et très allergisante, est de retour. Selon Air Rhône-Alpes,  le premier pic  de l'été est pour ce jeudi 11 août. La Vallée du Rhône,  entre le bassin lyonnais et Montélimar, en passant par Roussillon et le Nord-Isère, est la première touchée. L'émission de pollens par les fleurs mâles va croître jusqu'à  fin août-début septembre.

L'agglomération grenobloise est ce que l'on appelle une "zone pionnière", c'est-à-dire que pour l'instant elle n'est pas encore trop infestée. Mais si on ne fait rien, la situation sera catastrophique d'ici deux ou trois ans.

Air Rhône-Alpes et l'Agence Régionale Santé ont mis en place un site internet où l'on peut signaler la présence de la plante, ainsi qu'une application à télécharger sur son smartphone et un numéro de téléphone, le 0.972.346.888.

Tout citoyen qui repère de l'ambroisie peut la géolocaliser par le biais d'une application smartphone ou du site internet. Des référents sont chargés de détruire les plants" - Sébastien Waitz, Air Rhône-Alpes

Une appli pour localiser les plans d'ambroisie et ensuite les détruire

Voici quelques conseils : se rincer les cheveux en rentrant, ne pas faire sécher le linge dehors, aérer avant et après le coucher du soleil, éviter de tondre et les activités sportives" - Sébastien Waitz, chargé du projet ambroisie à Air Rhône-Alpes

Les conseils de Sébastien Waitz pour réduire les risques d'allergie.

Entre 6 et 12% de la population est allergique à l'ambroisie qui provoque des rhinites, conjonctivites, trachéites, mais aussi de l'asthme, de l'urticaire ou de l'eczéma.

Partager sur :