Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le prix Nobel de chimie attribué à deux chercheurs Américains et un Britannique pour leurs travaux sur l'évolution

mercredi 3 octobre 2018 à 15:07 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Le prix Nobel de chimie a été attribué, ce mercredi, à deux Américains, dont une femme, et un Britannique. Ils se sont inspirés des principes de l'évolution darwinienne pour modifier les propriétés des protéines. Un procédé qui permet de fabriquer des matériaux innovants, notamment pour la santé.

Les trois lauréats du Prix Nobel de chimie décerné ce mercredi.
Les trois lauréats du Prix Nobel de chimie décerné ce mercredi. © AFP - Jonas EKSTROMER/TT News Agency

Le prix Nobel de chimie a récompensé ce mercredi deux Américains et un Britannique qui se sont inspirés des principes de l'évolution darwinienne pour modifier les propriétés des protéines à des fins thérapeutiques ou industrielles.

Nouveaux matériaux, biocarburants et thérapies innovantes 

La lauréate et les deux lauréats du prix de chimie 2018 ont "dompté les principes de l'évolution", ouvrant la voie à la production de nouveaux matériaux ou de biocarburants plus propres, et à des thérapies innovantes, a indiqué l'Académie suédoise royale des sciences qui décerne le prix.

Les principes de Darwin répliqués dans des éprouvettes 

Le Nobel récompense pour moitié l'Américaine Frances Arnold, 62 ans, et pour l'autre moitié son compatriote George Smith, né en 1941, et le Britannique Gregory Winter, 67 ans. "Ils ont répliqué les principes de Darwin dans des éprouvettes. Ils ont mis à profit la compréhension de la molécule que nous tirons des processus de l'évolution pour les recréer en laboratoire", a précisé au cours d'une conférence de presse le président du comité Nobel du prix, Claes Gustafsson.

La cinquième femme à recevoir un Nobel de chimie 

Frances Arnold est la cinquième femme à recevoir le prix Nobel de chimie depuis sa création en 1901. Avant elle, seules Marie Curie (1911), Irène Joliot-Curie (1935), Dorothy Crowfoot Hodgkin (1964) et Ada Yonath (2009) ont été distinguées dans cette discipline.

  - Visactu
© Visactu -