Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Le Professeur Didier Raoult porte plainte contre le vice-président de l'Ordre des médecins

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Après avoir été visé par une plainte de l'Ordre des médecins, le Professeur Didier Raoult, directeur l'IHU Méditerranée porte plainte à son tour contre le vice-président de l'Ordre pour "non-confraternité".

Un camion avec videos publicitaires sur le directeur de l'IHU
Un camion avec videos publicitaires sur le directeur de l'IHU © Radio France - Guizani/Chevalier

Le professeur Didier Raoult a porté plainte auprès de l'Ordre des médecins des Bouches-du-Rhône contre le vice-président de cette instance chargé de la déontologie, pour "non-confraternité", a annoncé son avocat Me Brice Grazzini à l'AFP. Le directeur de l'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection (IHU) basé à Marseille reproche au Docteur Guillaume Gorincour, une cinquantaine de tweets le dénigrant.

"Cela est d'autant plus grave que le Dr. Gorincour est vice-président du conseil de l'Ordre chargé de la communication et de la déontologie. Le règlement de l'instance prévoit que ses membres, chargés d'une mission de service public, respectent un devoir de réserve." Maître Grazzini.

Le Professeur Raoult prévient par la voix de son avocat qu'il poursuivra en justice "toutes les personnes qui se rendront coupables de diffamation, injure, dénonciation téméraire ou calomnieuse à son égard ou à l'égard de l'IHU et de ses activités".

Cette plainte contre un membre du conseil de l'Ordre intervient quelques jours après celle déposée par cette instance ordinale auprès de la chambre disciplinaire régionale contre le professeur. L'Ordre lui reproche plusieurs entorses déontologiques.

Cette procédure avait été enclenchée suite à la saisine du conseil de l'Ordre par la Société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF) accusant le médecin de manquer à son devoir de confraternité et d'utiliser des traitements non validés : l'hydroxychloroquine. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess