Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences DOSSIER : Le PSG sur France Bleu Paris

Le PSG et l'école polytechnique cherchent le Neymar des algorithmes

lundi 25 mars 2019 à 6:11 Par Valentin Dunate, France Bleu Paris et France Bleu

Le Paris-Saint-Germain et l'école polytechnique basée à Palaiseau (Essonne) ont lancé un challenge sur internet afin de trouver un étudiant capable de mettre au point des algorithmes pour aider les coachs à prendre les bonnes décisions. Plus de 2000 candidatures ont déjà été envoyées.

Neymar, attaquant du PSG le 09.01.19
Neymar, attaquant du PSG le 09.01.19 © Maxppp - IAN LANGSDON/EPA/Newscom

Palaiseau, France

Quelque part dans le monde, se cache le Neymar des algorithmes et l'école polytechnique compte bien le trouver grâce à ce challenge lancé le 4 mars et imaginé par Mathieu Rosenbaum, professeur en mathématique appliquée avec deux doctorants, Paul Jusselin et Othmane Mounjid. "Il faut que les étudiants aient de bonnes compétences en science des données, en modélisation et une vraie connaissance du football." "L'idée" poursuit Mathieu Rosenbaum,"c'est de démontrer à quel point l'utilisation des méthodes quantitatives, mathématiques peuvent être un complément pour l'aide à la décision des staffs sportifs dans le but de l'optimisation de la performance. C'est quelque chose qui se fait dans beaucoup de sports américains et qui est très balbutiant au niveau du football et nous sommes convaincus de l'intérêt de ces pratiques pour le foot". 

Des algorithmes pour aider l'entraineur 

Cet étudiant (une fois sélectionné) devra d'abord analyser toutes les statistiques et ensuite créer un modèle mathématique pour aider les coachs à prendre la bonne décision. "Imaginons, vous êtes à la 70ème minute, l'algorithme dit : d'après mes lunettes à moi, les meilleurs changements qu'il faudrait faire c'est ça ! En fait, il s'agit de mettre la puce à la puce à l'oreille au coach et de lui dire : Est-ce que ce changement là n'aurait pas du sens pour remporter le match ?".  Les statistiques et les mathématiques sont là pour aider l'entraineur, en aucun cas le remplacer car la science a aussi ses failles. "Ces algorithmes fonctionnent en condition standard mais si l’algorithme n'a jamais vu quelque chose dans son historique, il va pas être capable de bien réagir et donc là évidemment vous aurez besoin des coachs comme vous avez toujours besoin des régulateurs et des participants de marché sur les marchés financiers".   

Le PSG précurseur 

Les candidats ont jusqu'au 15 avril pour déposer leurs candidatures. Ensuite les 11 meilleurs seront convoqués pour un entretien et 5 finalistes vont participer à la finale les 20 et 21 mai prochain au Parc des Princes. Le gagnant remportera un financement de recherche auprès du PSG et de l'école polytechnique à hauteur de 100.000 euros. Le PSG est l'un des premiers clubs en Europe à s'intéresser à ces méthodes avec le FB Barcelone qui lancé une collaboration avec des universités américaines.  

Un travail scientifique pour tous les clubs français 

Dernier point et non de moindres, Mathieu Rosenbaum estime que ce travail de recherche pourra bénéficier à l'ensemble des clubs de football en France. "Tout ces travaux et cette réflexion que nous avons, ce n'est pas juste pour les très grands clubs ou juste pour le PSG. Notre but c'est de développer des méthodologies, une dynamique de recherche généraliste qui servira aux meilleurs clubs mais aussi aux clubs moins huppés. Je prends l'exemple du "scouting" : c'est à dire trouver un joueur qui convient à votre équipe. Quand vous êtes le PSG et que vous cherchez un très grand attaquant, il y en a 6 ou 7 dans le monde donc c'est assez facile, en revanche, si vous êtes une équipe moins huppée et que vous cherchez un arrière droit qui a telle ou telle caractéristique : potentiellement, énormément de joueurs peuvent correspondre et ce club n'a pas les moyens d'envoyer quelqu'un dans tous les stades d’Europe et du monde pour évaluer les performances de chaque joueur. C'est là que les données peuvent être utiles puisqu'une analyse de données peut permettre de sélectionner, de regrouper un certain nombre de joueurs pour le staff qui ira observer ces joueurs là".