Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

"Le reconfinement généralisé n'est pas une bonne solution", estime Christophe Rouillon le maire de Coulaines

-
Par , France Bleu Maine

Le maire socialiste de Coulaines, Christophe Rouillon, émet de sérieux doutes face à la pertinence d'un second confinement. Depuis ce vendredi 30 octobre 2020, le confinement est de nouveau imposé partout en France métropolitaine, avec des règles différentes du premier.

Christophe Rouillon a lui-même été atteint du coronavirus mi-octobre.
Christophe Rouillon a lui-même été atteint du coronavirus mi-octobre. © Radio France - Clémentine Sabrié

Christophe Rouillon, le maire de Coulaines, s'oppose au deuxième confinement mis en place partout en France à compter de ce vendredi 30 octobre. "Le reconfinement généralisé sur l'ensemble du territoire n'est pas une bonne solution", a déclaré l'élu socialiste au micro de France Bleu Maine, ce vendredi. 

Christophe Rouillon regrette que la Sarthe soit placée en confinement sans passer par la case couvre-feu. Selon lui, "il faut plutôt renforcer les mesures barrière, d'hygiène et donner des mesures simples et pratiques aux gens". Le maire aurait préféré un système adapté à chaque région et pas une décision verticale. Les indicateurs épidémiques continuent pourtant de grimper dans le département.

Coulaines a déjà souffert du premier confinement

Dans sa commune de plus de 7.000 habitants située au nord du Mans, la plupart des familles habitent en appartement. "Cela va être extrêmement difficile pour les populations", souligne Christophe Rouillon. 

Le premier confinement, au printemps, a laissé des traces chez les habitants de Coulaines. Les Restos du cœur ont noté une augmentation de 30% des bénéficiaires sur la commune. Ce qui implique "des difficultés pour payer le loyer et la cantine", précise Christophe Rouillon. "Les contrats précaires s'arrêtent,  les travailleurs indépendants n'ont plus rien et les commerçants sont dans une situation où ils risquent de tout perdre."

De nombreuses personnes âgées ont mal vécu le confinement numéro un. Pour limiter l'isolement, le Centre communal d'action social va continuer à livrer des repas et des médicaments. Les seniors recevront également des coups de téléphone pour prendre de leur nouvelle.

Le marché et la mairie ouverts

La mairie de Coulaines va mettre en place le même protocole sanitaire que pendant le premier confinement. Il sera toujours possible de se rendre en mairie. 

Il ne faut pas verrouiller la population

Les écoles restent également ouvertes avec un protocole sanitaire renforcé, comme annoncé par Emmanuel Macron, mercredi 28 octobre. Christophe Rouillon se dit défavorable au port du masque pour les enfants de 6 à 11 ans. Le maire socialiste dénonce des "instructions totalement contradictoires" par rapport à celles du printemps. "On va imposer aux enfants, qui arrivent parfois à 7h30 le matin, le masque jusqu'à 17h, avec le temps périscolaire", s'offusque l'élu.

Les marchés restent ouverts. Les jardins et les parcs aussi. "J'encourage les gens à profiter de cette heure autorisée de sortie pour s'aérer et à se maintenir en bonne forme", déclare Christophe Rouillon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess