Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le robot Pepper bientôt en service à l'hôpital de proximité de La Tour-du-Pin

lundi 5 novembre 2018 à 20:33 Par Céline Loizeau, France Bleu Isère et France Bleu

Un robot pour animer des ateliers de gym douce, jouer et provoquer l'échange avec certains patients entre autres. Mais il ne remplacera pas le personnel assure la présidente de la commission médicale de l'établissement.

Pepper, bientôt auprès de patients de l'hôpital de proximité de la Tour-du-Pin.
Pepper, bientôt auprès de patients de l'hôpital de proximité de la Tour-du-Pin. © Radio France - Céline Loizeau

La Tour-du-Pin, France

Il s'appelle Pepper (prononcez à l'anglaise), est de couleur blanche, a une tête toute mignonne que l'on caresse pour qu'il s'éteigne, deux bras articulés et il mesure 1 mètre 20. Ce robot, développé à la base pour de l'information dans le milieu touristique ou commercial, se fait désormais une place dans le milieu éducatif et de santé. 

A la fin de l'année, Pepper se déplacera au centre hospitalier de La Tour du Pin pour y faire de l'animation.  Il a été présenté ce lundi 5 novembre au centre hospitalier Pierre-Oudot de Bourgoin-Jallieu, à l'occasion d'une journée autour des objets connectés à l'hôpital et dans le monde de la santé.  

"Il ne remplacera pas les humains" rassure l'établissement

A La Tour-du-Pin, Pepper sera utilisé dans les services de soins de suites, de longue durée, auprès de patients présentant des troubles cognitifs ou ceux qui habitent en Ehpad, la maison de retraite. "Il ne remplacera pas les humains", précise d'entrée de jeu Muriel Cudel, pharmacienne et présidente de la CME, la commission médicale de l'hôpital.  Et de poursuivre :" ce n'est pas le robot qui va apporter des verres d'eau dans les chambres (...) Ce n'est pas un fantasme de remplacement, mais un fantasme d'outil supplémentaire." 

Ainsi, Pepper animera des ateliers de gym douce en montrant les gestes à effectuer, ce qui permettra au professeur d'activités adaptées de se déplacer plus facilement dans la salle et de corriger les gestes des patients. L'équipe souhaite aussi avoir recours à Pepper pour jouer avec les patients aux cartes ou à des jeux de questions pour faire travailler leur mémoire ou bien encore leur lire le journal. Une compagnie également intéressante pour les personnes qui ont peu de visites. 

Ce robot est également utilisé dans le milieu éducatif pour les enfants autistes ou ceux qui sont hospitalisés longtemps. Pepper s'assied à leur bureau en classe. Ainsi, l'enfant n'est pas oublié par ses petits camarades d'autant que via le robot il peut réagir en temps réel au cours. Ce ne sera pas le cas là. 

Autre possibilité qu'offre Pepper pour le milieu médical -à la condition que cette fonctionnalité soit commandée- : effectuer des tournées dans un service pour s'assurer qu'aucun patient n'ait été victime d'une chute. Mais, cette option n'est pas envisagée pour l'instant à La Tour-du-Pin.  A chaque fois, c'est au personnel d'activer Pepper qui obéit à des programmes.

Ce robot coûte 20.000 euros avec le programme de base et deux langues. Pepper peut parler dans 21 langues.