Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Le secrétaire d'État, Adrien Taquet à la rencontre du personnel soignant en Creuse

-
Par , France Bleu Creuse

Adrien Taquet, secrétaire d'État en charge de la protection de l'enfance est allé à la rencontre du personnel soignant en Creuse et notamment à l'hôpital de jour pour enfant à Guéret. Une opération dans le cadre de son projet "1000 parents pour penser les mille jours".

Adrien Taquet, secrétaire d'État auprès de la ministre des solidarités et de la santé en charge de la protection de l'enfance, à la rencontre du personnel médical en Creuse
Adrien Taquet, secrétaire d'État auprès de la ministre des solidarités et de la santé en charge de la protection de l'enfance, à la rencontre du personnel médical en Creuse © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

sUn ministre en Creuse pour parler de la petite enfance. Le secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé en charge de la protection de l'enfance, Adrien Taquet a rencontré le personnel de l'hôpital de jour pour enfant à Guéret ce vendredi. Il traverse la Creuse dans le cadre de son opération "1000 parents pour penser les mille jours". Il va à la rencontre de médecins, d'assistantes maternelle ou de parents dans toute la France pour améliorer l'accompagnement des mille premiers jours des enfants.

Attente de moyens 

Dans cet hôpital de jour qui suit une trentaine d'enfants qui souffrent de troubles du comportement et de troubles autistiques,  le personnel place beaucoup d'espoir dans cette visite et dans l'opération lancée par le gouvernement explique la pédopsychiatre, le Docteur Josefa Martos Borrego : "Dans un département aussi démuni aussi bien au niveau des infrastructures, que des transports, on espère que ce projet là, va nous apporter et des moyens logistiques et matériels", explique-t-elle. 

Table-ronde avec le personnel de l'hôpital de jour
Table-ronde avec le personnel de l'hôpital de jour © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Focus sur la prévention et le dépistage précoce

Le personnel manque de moyens notamment pour dépister et repérer le plus tôt possible des troubles chez l'enfant : "Comment faire pour aller au plus près des enfants, les repérer au plus vite pour éviter des situations auxquelles on est confronté tous les jours ?" se demande aujourd'hui la pédopsychiatre. "Des situations où nous sommes limités. Finalement nous sommes plus dans l'accompagnement que dans les soins parce qu'ils arrivent trop tard", ajoute le docteur.  

Adrien Taquet assure que le dépistage précoce, entre autres, fait partie de l'opération "1000 parents pour penser les mille premiers jours" : "On veut effectuer un vrai virage préventif et notamment en direction des enfants", affirme t-il. "Ça passe par exemple, par un entretien prénatal précoce du quatrième mois auquel on droit les femmes, on voudrait le systématiser. Et après l'accouchement, démultiplier les visites à domicile." 

Ce que retiendra le ministre de cette visite en Creuse c'est l'isolement des parents : "Des familles qui sont très seules et qui ont du mal à se déplacer. On se rend compte qu'au-delà d'avoir des infrastructures comme cet hôpital de jour, il y a aussi une logique à avoir pour aller vers les parents, avec par exemple, des équipes mobiles de professionnels qui se déplacent dans les familles", déclare-t-il. 

Adrien Taquet, secrétaire d'État auprès de la ministre des solidarités et de la santé en charge de la protection de l'enfance

Le secrétaire d'État s'est aussi rendu à la maison médicale de Jarnages et à la maison d'assistance maternelle de Busseau Gare dans l'après-midi. Des mesures concrètes sont attendues en juillet prochain. 

Dans la salle de classe de l'hôpital de jour
Dans la salle de classe de l'hôpital de jour © Radio France - Mélanie Kuszelewicz
Choix de la station

À venir dansDanssecondess