Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le service de soins dentaires du CHU de Poitiers saturé à son tour !

samedi 25 novembre 2017 à 6:02 Par William Giraud, France Bleu Poitou

Il a ouvert au printemps dernier. Il était censé désengorger les cabinets dentaires de ville où il faut plus de trois mois pour avoir un rendez-vous. Le service d'odontologie du CHU, victime de son succès, rencontre à son tour le même problème.

L'un des fauteuils du service.
L'un des fauteuils du service. - Communication CHU de Poitiers

Poitiers, France

Si vous appelez le centre de soins dentaires du CHU de Poitiers, vous tomberez sur une messagerie qui explique que la prise de rendez-vous en 2017 n'est plus possible. Et pour cause. Avec 1.600 patients en attente d'une place, le service est plus que saturé.

60% de patients internes au CHU

"Nous avons 60% de notre patientèle qui nous est envoyée par les autres services du CHU. Des patients qui souffrent de pathologie lourde, qui vont subir une opération, entamer une chimio. Nous devons intervenir vite. Ils sont prioritaires sur la patientèle traditionnelle" explique Moulay Chemlal, le chef du service.

Des usagers pas toujours compréhensifs

"Autre souci, nous recevons beaucoup d'enfants, car il n'y a plus qu'un dentiste en ville qui s'occupe des soins dentaires pédiatriques. Enfin, sur les huit fauteuils à notre disposition ici, il y en a un réservé aux urgences..." ajoute Angélique, secrétaire du service qui subit parfois l'incompréhension voire les foudres d'usagers quand elle annonce le délai d'attente.

Agrandissement prévu en 2018

Bonne nouvelle, le service doit doubler sa superficie et son nombre de fauteuil en septembre 2018. Il s'installera dans des locaux actuellement occupés par des internes. Cet agrandissement devrait permettre de détendre un peu la situation dans une région où l'offre de soins dentaires reste en dessous de la moyenne nationale.

Le service accueille également une vingtaine d'étudiants de Nantes et Bordeaux dans ses murs. "Beaucoup de jeunes issus de la région. Des jeunes qui, pour certains, s'installeront chez nous ensuite" espère Moulay Chemlal.