Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le SMUR de Clermont-Ferrand en grève illimitée

mardi 18 septembre 2018 à 13:40 Par Dominique Manent, France Bleu Pays d'Auvergne

Les infirmiers du SMUR de Clermont-Ferrand, soutenus par leurs collègues ambulanciers, sont en grève depuis ce mardi matin. Ils demandent des postes supplémentaires pour remplir leurs missions dans de bonnes conditions.

Infirmiers et ambulanciers grévistes devant les véhicules du SMUR de Clermont-Ferrand
Infirmiers et ambulanciers grévistes devant les véhicules du SMUR de Clermont-Ferrand © Radio France - Dominique Manent

Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme, Auvergne-Rhône-Alpes, France

Rassurez-vous, s'il y a urgence, les ambulances du SMUR de Clermont-Ferrand viendront à votre secours. Pour autant le service est en grève. Le mouvement, illimité, a été lancé ce mardi matin. Les infirmiers demandent des postes pour pouvoir travailler normalement. En signe de solidarité, leurs collègues ambulanciers sont également grévistes.

Des infirmiers pas assez nombreux

Dans une ambulance qui part en mission, il faut nécessairement un ambulancier, un médecin et un infirmier. Or, depuis le mois de juin, ce n'est pas systématiquement le cas au SMUR de Clermont-Ferrand. Le service doit composer avec deux arrêts maladie et deux congés maternité

Alexandre, qui est infirmier, témoigne : "ces absences n'ont pas été compensées. Le personnel est revenu sur ses temps de repos. On est 11 à faire le travail de 15 temps plein. Le médecin doit faire les prises de sang, poser les catheters ... le patient n'a pas la prise en charge la plus adaptée".

Son collègue Guillaume, lui aussi infirmier, partage son analyse : _"quand vous avez deux personnes au lieu de trois, il n'y a que quatre bras au lieu de six.  _Les choses se font, mais elles se font moins vite. Il faut que les absents soient remplacés".

Les grévistes feront un nouveau point jeudi matin, lors d'une Assemblée Générale. En attendant, ils ont rencontré ce mardi matin le directeur général adjoint du CHU et la directrice de l'hôpital Gabriel Montpied. Cette dernière leur a annoncé la création de trois postes d'infirmiers pour le Dragon 63, l'hélicoptère de la sécurité civile.