Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Le sommet des Alpes du sud mesure désormais 4 101,17 mètres

-
Par , France Bleu Provence

Quatre géomètres ont réussi l'été dernier à remesurer précisément le point culminant de la barre des Ecrins dans les Hautes Alpes. L'ancienne altitude officielle du plus méridional des sommets alpins était de 4102 mètres.

Des géomètres experts ont mesuré la véritable altitude de la Barre des Ecrins
Des géomètres experts ont mesuré la véritable altitude de la Barre des Ecrins - Pascal Tournaire

Hautes-Alpes, France

C'était le 23 août dernier. Michel Baud, Ilario Previtali, Stéphane Carde et Vincent Gaillard ont atteint le sommet de la Barre des Ecrins avec des GPS professionnels de grande précision. Les quatre géomètres passionnés d'alpinisme ont mesuré ce jour là l'altitude du point culminant des Alpes du Sud : 4101,17 mètres. Grace à la perfection du matériel numérique, la nouvelle hauteur gagne 83 centimètres sur le chiffre mentionné jusqu'à présent sur les cartes. "La montagne a peut être aussi naturellement grandie en plus de 100 ans, explique Michel Baud. Les scientifiques disent que les Alpes gagnent 2 mn par an".

"Un travail de dingue"

Cette nouvelle mesure a demandé trois ans de travail. A partir de 2014, les géomètres ont du fixer des repères en inox dans le granit. "C'était un travail de dingue, raconte Michel Baud. On du emporter des grosses perceuses pour faire des trous de 10 cm de profondeur dans le froid !". Cet été, en juillet, la première tentative de mesure a du être abandonnée en raison des conditions météorologiques. L'arrête de la barre des Ecrins était enneigée. Le mois suivant, les géomètres ont enfin pu atteindre le sommet. Ils ont ensuite rassemblé puis analysé les données pour calculer les altitudes qui seront prochainement prises en compte par l'IGN (Insitut Géographique National).

Cette expédition a permis d'établir d'autres mesures du même secteur. Outre le sommet mythique de l'histoire de l'alpinisme le Dôme de Neige pointe à 4009, 30 mètres (contre 4015 m) et le Pic Lory à 4086, 87 m (contre 4088 m).