Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le sport sur ordonnance : comment ça fonctionne ? Illustration dans la Vienne

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Poitou

A Poitiers, comme ailleurs, la plupart des salles de sport sont fermées. Celles qui ouvrent le font pour encadrer les patients ayant des prescriptions médicales, et sont soumises à certains nombre de règles. Dans la Vienne, les agents du service jeunesse et sport sont chargés de les contrôler.

Sport sur ordonnance : pour encadrer les patients, les coaches doivent avoir un diplôme en sport adapté (Photo d'illustration)
Sport sur ordonnance : pour encadrer les patients, les coaches doivent avoir un diplôme en sport adapté (Photo d'illustration) © Maxppp - Darek Szuster

Plus que quelques jours avant le 20 mars et l'arrivée du printemps. Généralement, à l'approche des beaux jours, on se presse dans les salles de sport pour se préparer au "maillot de bain" de l'été. Sauf qu'avec la pandémie, sur Poitiers et alentours, 90 à 95% des salles de sport sont fermées. Et pour cause : seules sont autorisées à y accéder, les personnes munies d'une prescription médicale. 

Il ne s'agit pas d'un simple certificat mais bien d'une prescription du médecin qui estime que son patient doit absolument faire du sport pour sa santé. Tout est réglementé et les services de l'Etat "Jeunesse et sports" sont chargés d'aller vérifier en salle si les clients sur les machines ont bien le fameux sésame. 

Dans la Vienne : 14 contrôles, 0 infraction 

Pour accéder à une salle de sport en ces temps de pandémie, il faut donc être soit un sportif de haut-niveau, soit avoir une ordonnance de son médecin et souffrir d'une des trente maladies longue durée déterminées par l'Etat : diabète, cancer ou autres ALD (affection longue durée). 

Dès le début de la pandémie, certains petits malins ou accrocs du sport se sont débrouillés pour continuer à faire leur sport en salle. Pour éviter les fraudes donc, les services de l'Etat effectuent des contrôles partout en France. Dans la Vienne, ils sont une quinzaine d'agents en tout, et sur les 14 contrôles menés depuis le début de la pandémie, ils n'ont relevé aucune infraction.

Ordonnance et diplômes

Alors certes, quatorze contrôles ça peut paraître peu. "Mais il ne faut pas oublier que la plupart des salles font fermées. Il reste donc peu d'établissements à contrôler", précise Arthur Drouaud, l'un des chefs de service à la Drajes, direction de la jeunesse et des sports de la Vienne. 

Sur le terrain, les agents vérifient que les patients sont bien dotés d'une ordonnance médicale, mais ils vérifient aussi que les coaches présents sont bien habilités à les encadrer. Question de sécurité et d'assurance. Pour accompagner un client atteint de pathologie, l'éducateur sportif doit avoir une diplôme de sport adapté. Pour Jérôe Malgouyat, de la direction Jeunesse et sport :

"C'est l'un des enjeux à moyen terme localement : former des éducateurs au sport adapté". 

Dans le département, précise-t-il, Sport santé 86 est jutsment une structure capable de former les éducateurs sportifs à l'APA, activité physique adaptée. 

Les salles fermées s'adaptent !

Et pour tous ceux qui n'ont pas d'ordonnance, les salles s'adaptent. Des salles fermées, le plus souvent, mais qui s'organisent pour proposer une offre malgré tout à leurs adhérents. Chez Keep cool, zone du Grand Large à Poitiers, Pierre Castagna, le gérant a mis en place des cours à distance. 

"On propose des live facebook et instagram à nos abonnés. De manière à garder un lien permanent avec eux."

Leur permettre de s'entretenir et se faire plaisir malgré la fermeture. L'équipe essaie également de répondre à certaines demandes particulières. Pour le reste, il y a aussi les 300 cours en ligne du groupe Keep cool sur Youtube, explique le gérant de salle poitevin. 

Enfin pour ceux qui n'ont ni ordonnance, ni abonnement, il reste les bonnes vieilles baskets !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess