Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Le centre hospitalier de Laval est prêt à gérer une propagation du coronavirus, le syndicat FO ne le pense pas

-
Par , France Bleu Mayenne

Le centre hospitalier de Laval a été désigné établissement de référence pour la gestion de l'épidémie en Mayenne. Le syndicat Force Ouvrière pointe des dysfonctionnements qui pourraient nuire à la prise en charge de patients potentiellement infectés. La direction dénonce cette prise de position.

Hôpital de Laval
Hôpital de Laval © Radio France

Le syndicat FO s'inquiète de la gestion du coronavirus au centre hospitalier de Laval, l'établissement de référence pour le département de la Mayenne. La vétusté des locaux et leur architecture rendraient complexe l'accueil de patients potentiellement contaminés et difficile la possibilité de confiner le virus de manière optimale selon l'organisation syndicale qui pointe aussi les restrictions budgétaires, la surcharge de travail et le manque de personnel : "la majorité des services fonctionnent déjà avec un effectif sur le fil"

Selon FO, un accueil ambulatoire doit être organisé mais les locaux ne sont toujours pas opérationnels et "aucun personnel ne sera disponible avant une dizaine de jours pour assurer l'accueil". "A ce jour, l'hôpital ne semble pas prêt, à ce jour, à faire face à un développement de l'épidémie" affirme le syndicat. 

La communication de l'organisation est vivement critiquée par la direction du centre hospitalier : "je n'ai pas apprécié" explique le directeur, contacté par France Bleu Mayenne. André-Gwenaël Pors assure que l'établissement est prêt pour accueillir, si besoin, jusqu'à une dizaine de patients : "on ne peut pas renchérir sur l'inquiétude, on ne peut pas utiliser un tel événement à des fins partisanes" conclut-il. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess