Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le taux d'incidence du coronavirus a augmenté de 30% en une semaine en Normandie

Le dernier bilan de l'Agence régionale de santé de Normandie indique un bond de 30% du taux d'incidence sur une semaine en Normandie. Il passe de 209 à 288 cas pour 100 000 habitants, tirés par la Seine-Maritime, l'Eure et désormais l'Orne.

Une opération de dépistage de l'Agence régionale de santé (illustration).
Une opération de dépistage de l'Agence régionale de santé (illustration). © Maxppp - Thomas Padilla

Les chiffres ne sont pas bons. A tel point que l'Agence régionale de santé de Normandie a choisi de ne plus indiquer les taux d'incidence de l'épidémie de coronavirus dans son dernier point hebdomadaire, publié mardi 23 mars au soir : "Compte tenu des niveaux d'incidence constatés désormais, la dynamique de l'épidémie est suivie à partir des tendances d'évolution". Autrement dit, les fonctionnaires du ministère de la Santé donnent désormais des chiffres d'évolution, plutôt que des chiffres bruts. Sur l'ensemble de la région, le taux d'incidence a ainsi progressé de 30% en une semaine. Il avait déjà progressé de 26% la semaine précédente, ce qui montre une progression constante. Résumé des chiffres en trois points.

1. L'épidémie continue de progresser en Normandie

France Bleu Normandie a repris les derniers chiffres disponibles, au 20 mars. Ainsi, le taux d'incidence dans la région passe de 209 à 288 cas pour 100 000 habitants, tiré principalement par la Seine-Maritime et l'Eure, les deux département reconfinés depuis samedi 20 mars, avec des taux à 342 et 373. C'est là que le nombre de personnes hospitalisées pour des infections au Covid-19 progresse également le plus. 

2. Le département de l'Orne connaît un véritable bond depuis une semaine

Mais c'est dans l'Orne que l'épidémie connaît un véritable bond depuis une semaine. Le département passe de 177 à 282 cas pour 100.000 habitants. Une augmentation de 52%, la plus forte de tous les départements normands, alors que l'Orne est pressentie comme l'un des départements qui pourraient être les prochains sur la liste pour être reconfinés. Le Calvados, avec 23,6% d'augmentation, à 224 au 20 mars, et la Manche, avec 33,1% d'augmentation et 140,6 au 20 mars, restent davantage épargnés pour le moment. 

3. La moitié des plus de 75 ans ont reçu au moins la première dose de vaccin

Sur le front de la vaccination, un peu plus de la moitié des personnes âgées de plus de 75 ans en Normandie ont désormais reçu au moins une dose de vaccin. 97% des résidents d'Ehpad et unités de soin longue durée ont reçu une première dose, et 79% la seconde. En tout, 485.500 personnes se sont fait injecter au moins une dose dans la région, soit 63.000 de plus en une semaine. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess