Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Le télétravail peut être dangereux pour la santé, selon une étude menée par un Sarthois

-
Par , France Bleu Maine

Le télétravail n'est pas une solution miracle contre la crise sanitaire. Sa pratique est même parfois dangereuse pour la santé, selon une étude menée par le Sarthois Sébastien Vaumoron, consultant en risques psycho sociaux et qualité de vie au travail.

Sébastien Vaumoron, le Sarthois auteur de l'étude.
Sébastien Vaumoron, le Sarthois auteur de l'étude. © Radio France - Elie Abergel

Présenté comme une solution moderne et innovante pour poursuivre son activité pendant la crise sanitaire, le télétravail peut aussi être dangereux pour la santé des salariés. 

Voilà la conclusion d'une étude menée par le Sarthois Sébastien Vaumoron, consultant en risques psycho-sociaux et qualité de vie au travail. 

Impression de mieux-être trompeuse

"La majeure partie des personnes qui ont répondu à cette étude étaient très satisfaites du télétravail, mais à côté de ça on constate des dégradations d'éléments de santé", commence Sebastien Vaumoron. 

"Cela peut être une diminution du temps de sommeil, une hausse de la consommation de tabac, d'alcool, de café. Les gens dorment moins bien, les troubes musculo-squelettiques comme les douleurs au dos ou dans des articulations augmentent", poursuit-t-il. 

"L'étude montre que plus les salariés sont satisfaits du télétravail, plus ces facteurs de risques augmentent, c'est très paradoxal. Ce sentiment de mieux-être apparent avec le télétravail est souvent lié au temps de transport économisé par exemple", explique Sébastien Vaumoron. 

Quelles bonnes pratiques pour télétravailler ? 

Avec ce deuxième confinement, le recours au télétravail est de nouveau important, et risque de durer dans les semaines et les mois à venir. 

Pour ne pas s'abîmer la santé, Sébastien Vaumoron a quelques conseils. "Il faut absolument respecter le rythme de sommeil. Le fait d'avoir moins de temps de transport ne doit pas nous inciter à nous coucher plus tard", commence-t-il. 

"Il faut savoir couper. Nous avons un droit à la déconnexion en France, mais c'est un devoir à la déconnexion quand on parle de santé, c'est très important de ne pas laisser le travail envahir notre sphère privée", continue Sébastien Vaumoron. 

"Par ailleurs, il est important de freiner sa consommation de cigarettes, de café, d'alcool. Tout est plus simple quand on est chez soi, on va avoir tendance à plus facilement s'allumer une autre cigarette", prévient M. Vaumoron. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess