Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le tribunal administratif rejette la demande de réouverture de la maternité de Bernay

Il y a deux ans, la maternité de Bernay fermait ses portes. Mais certains nourrissent encore l'espoir de la voir rouvrir. Malheureusement pour eux, le tribunal administratif de Rouen a rejeté leur recours. Le jugement a été rendu ce jeudi 18 mars.

La mobilisation pour sauver la maternité de Bernay a été vaine.
La mobilisation pour sauver la maternité de Bernay a été vaine. © Radio France - Caroline Pomès

La maternité de Bernay, dans l'Eure, a fermé ses portes il y a deux ans, le 15 mars 2019, et les espoirs de réouverture se réduisent comme peau de chagrin. Un recours contre la fermeture, décidée par l'Agence régionale de santé, a été examiné le 4 mars 2021 par le tribunal administratif de Rouen et le jugement a été rendu ce jeudi. Le tribunal déboute les requérants, qui demandaient "d’annuler la décision implicite de fermeture du service de gynécologie-obstétrique du centre hospitalier de Bernay", selon les termes repris dans l'ordonnance de jugement. L'hôpital accueille aujourd'hui un centre de périnatalité mais les femmes sont obligées d'accoucher à Evreux ou Lisieux.

Les requérants, représentés par l'avocat bernayen Me Jalet, étaient très divers : on y retrouve l'association Liberté égalité proximité, créée spécialement dans le but de maintenir la maternité, mais il y a aussi des personnels de l'hôpital, le syndicat FO, la ville de Bernay et douze autres communes des environs. Ils avaient déjà fait, au moment de la fermeture, un recours en référé et celui-ci avait déjà été rejeté. Ils avaient cette fois-ci déposé une requête au fond, avec de nombreux arguments techniques mais aussi sociaux. Leur avocat Me Jalet regrette que le tribunal administratif n'y ait pas été sensible : "Mettre une maternité à plus de 50 kilomètres des parturientes, ce n'est socialement pas recevable. Vu de Rouen, les distances n'ont pas la même importance."

Me Jalet doit maintenant réfléchir avec ses clients à l'opportunité de faire appel mais il n'est pas certain qu'ils s'engagent dans cette direction : "ça fait maintenant plus de deux ans que les choses sont ainsi. Après, nous n'abandonnons pas le combat pour le retour d'une maternité à Bernay." L'avocat, conseiller municipal délégué, imagine une bataille qui pourrait s'engager "sur le plan politique". Mais il craint que ce soit un drame qui fasse bouger les choses : "Il faudra peut être attendre un accident pour qu'on mette clairement en évidence que la maternité à Bernay était une nécessité vitale."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess