Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le trou de la couche d'ozone de plus en plus petit

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Elle était le souci numéro 1 des scientifiques et des défenseurs de l'environnement dans les années 80. Elle, c'est la couche d'ozone. Et elle va beaucoup mieux d'après le satellite européen Copernicus. Son fameux trou n'a jamais été aussi petit depuis 30 ans.

Les gaz CFC des aérosols et des frigos qui grignotaient la couche d'ozone ont été interdits en 1987.
Les gaz CFC des aérosols et des frigos qui grignotaient la couche d'ozone ont été interdits en 1987. © Maxppp - Vincent Isore

Une bonne nouvelle pour la couche d'ozone : son trou est en train de se résorber.  Les experts estiment que cet hiver, le trou aura la même dimension que dans les années 80. Les dernières images du satellite de surveillance Copernicus sont formelles : l'amélioration est en cours. 

Une amélioration qui n'a rien d'un miracle

Si la couche d'ozone va de mieux en mieux c'est grâce à une mobilisation mondiale inédite. En 1985, on découvre que les gaz CFC, des gazs chlorés qui servent à fabriquer des frigos et des bombes aérosols détruisent la couche d'ozone. Et sans couche d'ozone plus de protection contre les rayons ultra violets du soleil. 

Vu le danger extrême, 2 ans après en 1987, les gaz CFC sont interdits par le protocole de Montréal. Un accord international contraignant qui est même signé par la Russie et les USA pourtant en pleine guerre froide. 

Et c'est grâce à cette interdiction que le trou a commencé à se reboucher. D'où l'espoir des scientifiques que la couche d'ozone reviennent à ses dimensions d'avant les années 80 d'ici 40 ans. 

La couche d'ozone réparée : un espoir réel mais fragile

L'espoir des experts est véritable mais c'est un espoir fragile car le rétablissement de la couche d'ozone dépend aussi de l'évolution du changement climatique.  

Cela dit, ce premier succès montre bien qu'avec une volonté politique mondiale, le pire peut être évité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess