Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le vaccin contre les papillomavirus est recommandé aussi aux garçons dès 11 ans

-
Par , France Bleu

Réseaux sociaux, télé, une campagne de sensibilisation débute lundi pour inciter les jeunes filles, mais aussi les garçons à se vacciner contre les papillomavirus. L'infection sexuellement transmissible est responsable de 6.000 cancers chaque année.

Le vaccin anti-HPV (contre les papillomavirus), jusque là réservé aux filles de 11 à 14 ans est désormais recommandé aussi aux garçons.
Le vaccin anti-HPV (contre les papillomavirus), jusque là réservé aux filles de 11 à 14 ans est désormais recommandé aussi aux garçons. © Maxppp - Richard Villalon

La campagne de sensibilisation à la vaccination contre le papillomavirus humain (HPV) - réalisée par l'association de sensibilisation aux cancers gynécologiques Imagyn - débute ce lundi 18 janvier sur les réseaux sociaux et à la télévision. Le message s'adresse autant aux filles qu'aux garçons.

Avant tout contact sexuel

La contamination de cette infection sexuellement transmissible se fait souvent lors des premiers rapports sexuels. Le vaccin est "d'autant plus efficace que les jeunes filles et les jeunes garçons n'ont pas encore été exposés au risque d'infection par le papillomavirus humain (HPV)" souligne sur son site l'assurance maladie.

Un message que rappelle dans son clip la campagne de l'association Imagyn

'"Avant tout contact sexuel, la seul façon d'éviter les cancers liés au Papillomavirus chez l'homme et la femme est de vacciner dès 11 ans nos filles et nos garçons"

Les garçons doivent également se faire vacciner

Le vaccin est recommandé pour toutes les jeunes filles (depuis 2008) mais aussi tous les garçons (à compter du 1er janvier 2021) âgés de 11 à 14 ans révolus avec deux doses. Un rattrapage est possible entre 15 et 19 ans révolus avec trois doses. Depuis le 1er janvier le vaccin est également remboursé pour les garçons (65% par l'assurance maladie, le reste par les complémentaires) et gratuit dans certains centres de vaccination. La France rejoint ainsi plus de 30 pays conseillant déjà cette vaccination aux jeunes des deux sexes.

Cancer du col de l'utérus, de l'anus et du pénis

Les  papillomavirus sont à l'origine de cancers du col de l'utérus et du vagin. À lui seul, le cancer du col de l'utérus tue encore plus de mille femmes chaque année en France (avec 2.900 cas diagnostiqués chaque année) indique sur sont site franceinter. 

Mais les hommes sont également touchés. 1.750 nouveaux cas de cancers causés par le HPV surviennent chaque année en France chez des hommes, et 4.580 chez des femmes. On observe des cas de cancers de l'anus, du pénis, ou des amygdales, en cas de rapports bucco-génitaux, quelle que soit l'orientation sexuelle. 

Pour les homosexuels masculins, la vaccination est recommandée jusqu’à l’âge de 26 ans en prévention des lésions précancéreuses anales, des cancers anaux et des condylomes souligne l'assurance maladie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess