Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : "Le vaccin est notre seul passeport de sortie de crise",estime Agnès Firmin Le Bodo

L'accélération de la production des vaccins va permettre à l'Europe de voir "la lumière au bout du tunnel" assurait ce dimanche le commissaire européen Thierry Breton. C'est en effet la seule vraie solution pour sortir de la crise estimait ce lundi la députée du Havre Agnès Firmin Le Bodo.

Un centre de vaccination spécialement dédié au personnel soignant a été installé dans le bâtiment principal du CHU de Rouen.
Un centre de vaccination spécialement dédié au personnel soignant a été installé dans le bâtiment principal du CHU de Rouen. © Radio France - Christine Wurtz

"Nous avons maintenant 52 usines qui travaillent 24 heures sur 24, sept jours sur sept en Europe pour produire" des vaccins contre le Covid-19, a souligné ce dimanche le commissaire européen au Marché intérieur Thierry Breton, chargé de suivre la fabrication de vaccins. Une note d'optimisme relayée ce lundi sur France Bleu Normandie la députée du Havre Agnès Firmin Le Bodo, également pharmacienne.

"La vraie question c'est comment gérer la pénurie qui, je l'espère, dans les trois semaines à venir, va pouvoir s'éteindre" estime Agnès Firmin Le Bodo. "Nous avons commencé à vacciner la semaine dernière. Les pharmaciens ont bénéficié de deux flacons, c'est à dire qu'on a pu vacciner 22 personnes. Ce que j'ai fait vendredi matin et samedi matin. Maintenant, cette semaine, nous n'avons plus rien et attendons, j'espère, les semaines à venir pour pouvoir disposer de doses et vacciner. Parce-que vraiment, le vaccin, c'est vraiment notre seul passeport de sortie de crise sanitaire."

Les pharmaciens ont bénéficié de deux flacons, c'est à dire qu'on a pu vacciner 22 personnes. Agnès Firmin Le Bodo

Sur les mesures de restrictions sanitaires: "C'est la stratégie souhaitée par le président de la République. Toujours cet équilibre très difficile à trouver entre, bien sûr, la protection de nos concitoyens, la protection au niveau de la santé, l'attention sur l'économie qui est nécessaire. C'est difficile d'être d'être confiné. C'est difficile pour certains d'être reconfinés parce-qu'avec les enfants à la maison, parce-que faire du télétravail, c'est cet équilibre de crête qui est compliqué". 

Mais était-il justifier d'imposer les mêmes restrictions à Rouen et au Havre, alors qu'au Havre les chiffres de contamination sont bien moindres ? "La régionalisation, c'est ce qui a été choisi. On a bien vu Nice, on a bien vu Dunkerque. Les conclusions étaient que ça ne marche pas vraiment puisque la semaine d'après, c'est bien le département et la région qui ont été confinés. C'est le choix qui a été fait pour Le Havre. Mais franchement, je peux vous assurer qu'en tant que pharmacien, je suis à la pharmacie et j'ai fait des tests, et que effectivement, la progression est elle aussi très importante au niveau du Havre. Et donc on peut dire que nous avons eu ou presque un confinement préventif". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Concernant la vaccination la députée a enfin demandé au gouvernement de rendre le vaccin Janssen (Johnson and Johnson) disponible d'abord pour les étudiants de 18 à 25 ans qui pourront partir cet été à l'étranger faire leur stage. Ce vaccin à une seule injection est attendu mi-avril.

Réécoutez ici l'interview d'Agnès Firmin Le Bodo

Choix de la station

À venir dansDanssecondess