Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Léonard de Vinci est-il enterré à Amboise ?

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu
Amboise, France

Une vaste étude internationale est lancée autour de Léonard de Vinci, mort à 67 ans en 1519. Des chercheurs du monde entier vont croiser leurs travaux pendant au moins trois ans. Ils espèrent répondre à de nombreuses questions sur Léonard de Vinci, via son ADN.

L'autoportrait de Léonard de Vinci
L'autoportrait de Léonard de Vinci © Maxppp - Riccardo De Luca / Rome

Le "Leonardo Project" implique différentes équipes de France, Italie, Espagne, des États-Unis et du Canada (experts en histoire, anthropologie, généalogie et microbiologie). Pour trouver de l'ADN, les chercheurs vont analyser les tableaux. Ils comptent retrouver des cellules de son épiderme mélangées aux couleurs de la peinture, lui qui utilisait ses doigts pour peindre. Ils vont aussi chercher de l'ADN sur ses carnets. Les premiers tests vont être menés sur l'un de ses chefs-d'oeuvre, le tableau de l'Adoration des Mages, à Florence. Grâce à ce profil génétique, les chercheurs aimeraient comprendre ce qui a fait de Léonard de Vinci un génie, l'inventeur du parachute, de l'hélicoptère, un écrivain, un peintre et un dessinateur renommé, et d'où lui venait ses capacités hors du commun.

L'ADN identifiée, on saura sans doute alors aussi si Léonard de Vinci est bien enterré à la chapelle Saint-Hubert au château d’Amboise. Des doutes subsistent sur l'authenticité de ces restes. Si c'est bien Léonard qui repose au Château d'Amboise, les chercheurs pourront alors brosser son portrait. Ils étudieront ses maladies, ses blessures, ses traumatismes, ses habitudes alimentaires et ses activités physiques d’après des traces laissées sur les os. Son arbre généalogique sera également affiné, avec des descendants vivants (35 personnes viennent d'être identifiés), et ceux morts (Léonard comptait 4 belles-mères et 23 demi-frères ou demi-soeurs, la plupart enterrés dans un monastère de Florence connu sous le nom de Badia Fiorentina). Les chercheurs espèrent annoncer leurs résultats pour la célébration du 500ème anniversaire du décès de Léonard de Vinci en mai 2019.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess