Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Canicule : 78 départements en vigilance orange, "le recours au soin commence à augmenter"
Santé – Sciences

Les agents en grève de l'hôpital de Guéret rencontrent des Creusois devant leur établissement

-
Par , France Bleu Creuse

24% des agents de l'hôpital de Guéret étaient en grève ce jeudi, selon le syndicat CGT. Certains d'entre eux se sont rassemblés devant l'entrée de l'établissement pour informer les Creusois de passage des raisons de cette grève. Plusieurs services sont menacés de fermeture de lits.

Les Creusois ont écrit quelques mots sur des affiches déployées devant l'hôpital
Les Creusois ont écrit quelques mots sur des affiches déployées devant l'hôpital © Radio France - Clément Conte

Guéret, France

Il y a une agitation inhabituelle ce jeudi devant l'entrée de l'hôpital de Guéret. Des infirmiers, des aide-soignants et des médecins sont rassemblés autour de deux tables. Les blouses portent des étiquettes claires : "En grève". Les agents accueillent les patients qui arrivent ou sortent de l'hôpital et leur expliquent clairement les raisons de leur colère. L'agence régionale de santé a préconisé dans un rapport la fermeture d'une cinquantaine de lits à l'hôpital de Guéret. Si les recommandations sont suivies par la direction, plusieurs postes devraient donc fermer.

Au milieu des drapeaux des syndicats, des affiches sont accrochées à des fils, juste devant l'escalier de l'entrée. On peut y lire les messages laissés par les Creusois de passage : "Soyons solidaires", "Un hôpital c'est vital", "C'est en Creuse que je veux être soigné". 

Les gens ne veulent pas crever - Françoise, une patiente de l'hôpital

Certains patients de l'hôpital apprennent la nouvelle, atterrés, comme Françoise : "C'est révoltant. C'est un hôpital de grand mérite, je trouve ça scandaleux. La Creuse est un département pauvre, mais les gens ne veulent pas crever."

Pour Josiane, qui vient de signer la pétition tendue par les agents, ces possibles fermetures de lits seraient une catastrophe : "Et si l'hôpital ferme ? Nous habitons Aubusson avec mon mari, ce serait très compliqué pour se soigner. On va aller où ?" 

Les Creusois de passage ont pu laisser quelques mots de soutien sur des affiches  - Radio France
Les Creusois de passage ont pu laisser quelques mots de soutien sur des affiches © Radio France - Clément Conte

Tous les mots bienveillants de ces patients réchauffent le cœur des agents en lutte, comme Caroline, l'auteure d'une reprise de Gauvain Sers, il y a quelques semaines : "On voulait parler avec eux directement et leur faire comprendre que ce qui va se passer sera très grave. Mais ces mots et ces paroles nous donnent la force pour nous battre".

La pétition a collecté environ 400 signatures devant l'hôpital. Lancée il y a plusieurs semaines, notamment dans différentes mairies et sur les marchés creusois, elle a été signée plus de 4.000 fois au total.