Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Déserts médicaux : les aides à l'installation des médecins vont être étendues en Normandie

Une nouvelle cartographie des aides à l'installation et au maintien des médecins généralistes en Normandie a été arrêtée le 4 juillet 2019 par l'Agence Régionale de Santé (ARS). Elle concerne désormais 43% des Normands.

Une aide accrue pour l'installation et le maintien des médecins généralistes en Normandie
Une aide accrue pour l'installation et le maintien des médecins généralistes en Normandie © Maxppp - - François Destoc -

Normandie, France

Afin d'inciter les médecins généralistes libéraux à s'installer et à exercer dans les territoires les plus fragiles, l'Agence régionale de santé de Normandie a arrêté, le jeudi 4 juillet 2019,  le nouveau zonage médecin (voir la carte en format PDF plus bas). Cette cartographie fait désormais référence pour l'attribution des aides favorisant l'exercice des médecins généralistes qui peuvent ainsi facilement identifier les zones où ils sont le plus attendus et où ils peuvent bénéficier d'un accompagnement financier renforcé.

43% des Normands concernés

Avec ce nouveau zonage, l'ARS Normandie entend réaffirmer sa volonté d'augmenter "de façon significative le nombre de territoires pouvant bénéficier des aides à l'exercice et à l'installation". Désormais ce sont 43 % des Normands  qui vivent dans une zone éligible aux aides (+20 points par rapport à la cartographie précédente) . 97 % des habitants de l'Orne;   69 % des Eurois ; 55 % des Manchois , 27% en Seine-Maritime et 19% dans le Calvados.

Depuis 2017, en Normandie, 332 médecins ont bénéficié d’aides à l’installation et au maintien. Avec ce nouveau zonage, ce sont 85 territoires, auxquels s’ajoutent pour la 1ère fois l’ensemble des Quartiers prioritaires de la ville (QPV), qui bénéficient d’aides pour accompagner et soutenir les médecins libéraux.  

Le produit  d'une vaste concertation      

Le nouveau zonage a été élaboré avec les acteurs concernés, et notamment avec l’Union régionale des médecins libéraux (URML) , les conseils départementaux de l’ordre des médecins et l’Assurance maladie. Tout au long du mois de juin, cette révision a fait l’objet d’une concertation étroite avec les élus, les collectivités territoriales et les sept Conseils territoriaux de santé. Après avis favorable de la Conférence régionale de santé et de l’autonomie (CRSA), Christine Gardel, Directrice générale de l’ARS Normandie, a arrêté ce nouveau zonage médecin. Cette concertation , indique l'ARS,  "va se poursuivre au travers d’échanges réguliers entre l’Agence Régionale de Santé  et la profession pour piloter et animer ce zonage, en lien avec les élus".