Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Les annonces d'Agnès Buzin, "une déception, une provocation" pour la CGT de l'hôpital du Puy-en-Velay

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

750 millions d'euros sur 3 ans. Promesse de la ministre de la Santé Agnès Buzyn pour répondre à la crise des urgences, sans annonce d'ouverture de lits ni de recrutements de personnels, comme le réclament les grévistes.

La ministre de la Santé Agnès Buzin.
La ministre de la Santé Agnès Buzin. © Maxppp - JB Le Quere

Le Puy-en-Velay, France

Pour les services d'urgences la ministre de la Santé est passé à côté de son sujet. Agnès Buzyn voulait résoudre la crise qui secoue les hôpitaux depuis des mois. Ce lundi, elle a annoncé de l'argent, 750 millions par an sur 3 ans mais pas de mesures concrètes. Incompréhensible pour Amandine Rabeyrin, secrétaire générale de la CGT à l'hôpital du Puy-en-Velay, où les urgences sont en grève depuis le 17 juin. Elle était sur France Bleu ce mardi matin.

C'est une vraie déception. Je dirais même que c'est une provocation. Ce ne sont pas des crédits supplémentaires. Aucune ouverture de lit, aucun recrutement alors que ce sont les principales revendications des agents. Ces annonces amplifient le mouvement car les agents vont avoir l'impression qu'on se moque d'eux et qu'on ne les a pas entendus".

Choix de la station

France Bleu