Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les anticorps qui neutralisent le Covid restent huit mois dans le sang des anciens malades

-
Par , France Bleu
France

Une équipe de chercheurs italiens vient de publier une étude qui montre que 8 mois après avoir contracté le Covid, les patients gardent dans leur sang des anticorps en quantité importante, ces cellules qui permettent de détecter et neutraliser une infection.

Les chercheurs italiens ont prélevé le sang des patients régulièrement pendant 8 mois (Illustration)
Les chercheurs italiens ont prélevé le sang des patients régulièrement pendant 8 mois (Illustration) © Maxppp - Jean-Marc Quinet

C'est une étude qui donne de l'espoir : selon des chercheurs italiens, les anticorps qui neutralisent le Covid restent présent dans le sang des personnes qui ont été contaminées pendant huit mois, ce qui veut dire qu'a priori, elles sont immunisées pendant cette période.

Des chercheurs de l'hôpital San Raffaele de Milan viennent de publier les résultats d'une étude réalisée en collaboration avec l'Institut supérieur de la santé, l'organisme qui conseille le gouvernement italien en matière de santé. 

Une étude au long cours sur plus de 150 patients

Ils ont suivi 162 personnes atteintes du Covid, qui s'étaient présentées dans un hôpital de Milan lors de la première vague de la pandémie, en mars et avril 2020. Ils avaient alors prélevé un échantillon de sang et ont continué régulièrement pendant 8 mois, jusqu'en novembre. 

Grâce à des méthodes innovantes, inspirées des techniques utilisées pour détecter les anticorps du diabète et du VIH, ils ont recherché la présence d'anticorps neutralisant le Covid. Les anticorps sont des petites molécules produites par notre organisme en réaction à une infection, qui permettent au corps de la détecter et la détruire.

Seulement trois patients n'ont plus d'anticorps au bout de huit mois

Dans le cadre de cette étude, le résultat est clair : seuls trois participants n'avaient plus d'anticorps dans le sang huit mois plus tard. Pour les autres, les anticorps, bien qu'un peu moins nombreux qu'au début de l'infection, restaient très présents, et ce quel que soit l'âge des patients et leurs autres pathologies. Plusieurs d'entre eux souffraient en effet d'hypertension et de diabète. Les résultats ne varient pas non plus selon qu'ils ont développé ou non une forme grave du Covid. 

L'étude pointe aussi que plus les anticorps se développent tôt après la contagion, plus le risque de développer une forme grave est faible. Avoir des anticorps dans les quinze premiers jours est "fondamental pour combattre l'infection avec succès" précisent les chercheurs italiens.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess