Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les associations d'aide à la personne en première ligne contre le coronavirus

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Elles sont mobilisées pour porter notamment assistance aux personnes âgées et aux handicapés à leur domicile. Les associations de services à la personne sont en première ligne dans la lutte contre le coronavirus. Leur rôle est essentiel, mais elles manquent de moyens de protection et de personnels

Site internet de l'association vosgienne ADAVIE à Epinal
Site internet de l'association vosgienne ADAVIE à Epinal © Radio France - Hervé Toutain

"Nous continuons notre activité, malgré un fort taux d'absentéisme qui représente un quart des 550 salariés de l'association" souligne Grégory Bracha. Le directeur général de l'association Adavie qui porte assistance à 3000 personnes dans les Vosges, a mis un terme à toutes les activités non prioritaires comme le ménage, pour se concentrer sur les services à la personne. 

Problème le manque de matériel de protection. Des stocks insuffisants de masques et de gel hydroalcoolique "alors même que nous sommes amenés à intervenir au domicile de personnes atteintes du Covid-19" s'inquiète Grégory Bracha qui ne comprend pas non plus pourquoi certains des salariés de l'association sont obligés de négocier le placement de leur enfants dans les écoles qui reçoivent ceux des personnels soignants.  "C'est un manque évident de reconnaissance" poursuit plutôt amer le jeune directeur général.  

Pour rester en contact avec les personnes seules et isolées, chez qui il n'est plus possible de de déplacer, l'Adavie va mettre en place un service de veille téléphonique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess