Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Les autorités de santé mettent en garde sur la consommation de mélatonine, l'hormone du sommeil

mercredi 11 avril 2018 à 17:30 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

La consommation de mélatonine, connue comme l'hormone du sommeil et utilisée pour mieux dormir, peut être dangereuse, affirme ce mercredi l'Anses, l'Agence nationale de sécurité sanitaire. L'agence déconseille cette hormone à certaines catégories de population, à cause de ses effets secondaires.

Près d'1,4 millions de boîtes de mélatonine sont vendues en France chaque année.
Près d'1,4 millions de boîtes de mélatonine sont vendues en France chaque année. © Maxppp - Jean-François Frey

Consommer des compléments alimentaires contenant de la mélatonine pour mieux dormir peut être dangereux, affirme ce mercredi l'Anses, l'Agence nationale de sécurité sanitaire, qui la déconseille à "certaines populations" en raison d'effets secondaires

De nombreux effets secondaires 

De nombreux effets secondaires ont en effet été signalés par des patients après une prise de compléments contenant de la mélatonine, qui sont en vente libre. "Des symptômes généraux (céphalées, vertiges, somnolence, cauchemars, irritabilité), des troubles neurologiques (tremblements, migraines) et gastroentérologiques (nausées, vomissements, douleurs abdominales)" ont été signalés, résume l'Anses. Après examen de chacun des signalements, et comparaison avec l'état de la recherche, l'Agence a conclu à des "risques" pour la santé.

Des risques pour les femmes enceintes, les enfants et ados, et certains malades 

Les femmes enceintes et qui allaitent, enfants et adolescents, personnes souffrant de maladies inflammatoires, auto-immunes, d'épilepsie, d'asthme, de troubles de l'humeur, du comportement ou de la personnalité doivent impérativement demander conseil à leur médecin, tranche l'agence. 

"La consommation est également déconseillée pour les personnes devant réaliser une activité nécessitant une vigilance soutenue, chez lesquelles une somnolence pourrait poser un problème de sécurité", ajoute l'Agence.

Ne pas dépasser 2 mg par jour dans tous les cas 

Dans tous les cas, il importe, d'après ses experts, de "ne pas dépasser la dose de 2 mg par jour".
L'Anses recommande de limiter la prise de ces compléments alimentaires à un usage ponctuel, et d'en parler à son médecin. 

Près d'1,4 millions de boîtes vendues par an 

Avec près d'1,4 millions de boîtes vendues chaque année en France, la mélatonine connaît une popularité croissante depuis sa première autorisation de mise sur le marché en 2007 sous forme de médicament. Des compléments alimentaires contenant jusqu'à 2 mg de mélatonine, des doses comparables à celles du médicament soumis à ordonnance, sont aujourd'hui en vente libre.

La mélatonine est une hormone sécrétée par le cerveau pendant la nuit, afin de signaler à l'organisme l'alternance jour-nuit et favoriser le sommeil.

  - Visactu
© Visactu