Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les autotests Covid-19 sont autorisés à la vente mais il faut patienter pour les acheter

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

La Haute Autorité de Santé a autorisé la vente d'autotests Covid-19, ce mardi 16 mars. Toutefois, il faudra patienter pour les acheter en pharmacie ou en supermarché.

 La Haute Autorité de Santé a autorisé la vente d'autotests, mardi dernier. (Photo d'illustration)
La Haute Autorité de Santé a autorisé la vente d'autotests, mardi dernier. (Photo d'illustration) © Radio France - Noémie Guillotin

Il est possible de se dépister soi-même de la Covid-19. La Haute Autorité de Santé a autorisé la vente d'autotests. Les personnes âgées de plus de 15 ans ne présentant pas de symptôme peuvent réaliser un prélèvement nasal à la maison.  Le résultat s'affiche dans un délai de 20 à 30 minutes comme sur un test de grossesse. 

Un million d'autotests commandés par le groupe Carrefour

Ces kits sont en vente en supermarché et en pharmacie, du moins sur le papier, parce que dans les faits, seul Carrefour annonce avoir commandé un million d'autotests. Le groupe attend désormais l'arrêté gouvernemental pour les mettre en vente, par boîte de 20 à 39,90 euros dans un premier temps, puis par boîte de cinq à 14,90 euros dans un second temps. Toutefois, il sera possible de se les procurer uniquement dans les hypermarchés disposant d'une parapharmacie, soit nulle part en Sarthe. 

Les autres enseignes restent prudentes.  Auchan et Système U attendent des précisions, notamment pour savoir s'il y aura une liste de tests homologués

L'union des syndicats de pharmaciens d'officines appelle à la prudence

Même interrogation du côté des officines. "Les bons de commandes ne nous sont pas encore parvenus et il n'y a pas de liste officielle d'autotests agréés par la Haute Autorité de Santé. C'est très important puisque des tests antigéniques avaient été retirés parce qu'il y avait de faux positifs", Pierre Bruguière, le vice-président l'union des syndicats de pharmaciens d'officines en Sarthe.  

Je ne voudrais pas que ces autotests deviennent un produit d'appel pour certaines enseignes. Nous parlons d'un dispositif médical

Ce dernier voit par ailleurs ces autotests d'un mauvais œil.  "Pour moi c'est un fausse bonne idée. Nous sommes en train de nous éloigner de la politique mise en place par le gouvernement à savoir : dépister, isoler, tracer. Jusqu'à présent, tous les professionnels de santé qui réalisent des tests sont obligés de déclarer les résultats sur un site géré par l'assurance maladie, qu'il soit positif ou négatif. Et depuis l'arrivée des nouveaux variants, il faut un deuxième tests naso-pharyngé pour déterminer le type de variant auquel nous avons à faire. Il faut également accompagner les personnes dans le geste : les fournisseurs de tests antigéniques nous ont conseillé de se former en tant que pharmacien au geste de prélèvement naso-pharyngé parce que le test est plus fiable quand le prélèvement est bien effectué. Il faut un accompagnement. Je ne voudrais pas que ces autotests deviennent un produit d'appel pour certaines enseignes. Nous parlons d'un dispositif médical". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess