Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : France Bleu Paris, à vos côtés

Les balades de France Bleu Paris Matin : dans le quotidien de Patrick Pelloux

-
Par , , France Bleu Paris

Privilège rare ce matin pour Quentin Lhuissier et les équipes de France Bleu Paris Matin, Patrick Pelloux nous a ouvert les portes de son quotidien. De sa routine à sa vision de la COVID et d'un éventuel re-confinement, il nous dit tout.

Patrick Pelloux
Patrick Pelloux © Maxppp - PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Il est l'un des médecins les plus célèbres de France. Nous avons tous une image de Patrick Pelloux gravé dans notre mémoire. Franc, sincère, il a traversé des pages sombres de l'histoire de France, comme nous, en même temps que nous. Patrick Pelloux a accordé à Quentin Lhuissier et France Bleu Paris Matin un privilège rare, il nous a ouvert les portes de son quotidien

Réveil dans le IXème arrondissement 

La journée de Patrick Pelloux commence comme celle de n'importe qui : par le petit déjeuner, en compagnie de son chat (Miss Marple) et de musique. Et chaque jour, ce rituel, le téléphone sonne à 7h30 : "Un de mes amis, depuis les attentats de 2015, m'appelle tous les matin à 7h30." Un repère pour Patrick Pelloux qui, malgré la crise que nous vivons, semble voir un bel avenir se profiler : "Je vois l'avenir très beau, la France s'en est toujours sorti, on a peuple vaillant, courageux" et de rappeler que les chercheurs de Pfizer à l'origine du vaccin viennent en partie... de l'hexagone ! Il en dit plus au micro de Quentin Lhuissier : 

Patrick Pelloux est l'invité de France Bleu Paris Matin

Si jusque là sa matinée était comme celle de tout le monde, la normalité s'arrête au moment de se rendre à l'Hôpital Necker : la police nationale l'accompagne sur son trajet. Régulièrement victime de menace, l'état le protège, tous comme les autres membres de Charlie Hebdo : "Il y'a eu deux/trois incidents au cours des 6 dernières années qui auraient pu être méchant pour moi" : 

Patrick Pelloux : sous protection policière

En chemin vers l'hôpital Necker

L'hôpital Necker
L'hôpital Necker © Maxppp - PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

En chemin vers l'hôpital Necker, l'occasion pour nous de questionner l'urgentiste sur sa vision de son métier : "une médecine de trottoir, de la rue, de l'inopinée, de proximité, on est là pour les gens". Il nous rappelle également l'AP-HP (Assistance Publique - Hôpitaux de Paris) "a toujours été là". Ces valeurs de proximité, d'acteurs du quartier peuvent pourtant, parfois, être mises de côté aux profits d'ambitions de recherches internationales. "Je déplore que souvent, on n'entends pas le mot "malade" dans les discussions, le mot "proximité". [...] On essaie de bâtir quelque chose qui soit au plus près de la population."

Patrick Pelloux sur sa vision de la médecine d'urgence

Patrick Pelloux profite de l'instant pour rappeler à quel point il est rare pour lui d'être suivi dans son quotidien par un média : "c'est la première fois depuis 2003, 2004" et de rajouter un "Vive France Bleu" qui nous fait bien plaisir ! 

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Patrick Pelloux : "Vive France Bleu !"

Le centre d'appel d'urgence du SAMU de Paris 

Deux chiffres à retenir : 2000 appels par jour pour une quinzaine de permanenciers : "Les gens sont investis. Ils ont un rôle considérables, c'est eux qui vont décrocher quand vous faites le 15 et qui vous répondent." Le SAMU qui fait office de tour de contrôle : gérer le quotidien, gérer la crise mais aussi veiller au pire : "On a des procédures très strictes, des que vous avez des coups de couteux ou un évènement anormal à Paris, on a ordre de penser aux attentats. On a toute une procédure qu'on décline". Un travail en commun avec la Police et les Sapeurs Pompiers que Patrick Pelloux nous confie : 

Patrick Pelloux sur le rôle du SAMU

L'occasion de rappeler que l'AP-HP embauche au SAMU et ailleurs. 

Sur les 2000 appels quotidiens, combien concernent la COVID : "C'est très variable, il y a quelques jours ca avait fait 20%, sur la journée d'hier ca fait 40 appels" nous dit le médecin urgentiste. Ca ne suffit pas pour crier victoire, bien évidemment, pour Patrick Pelloux qui craint une situation à nouveau tendue en réanimation. Il nous préviens d'ailleurs que pour lui, la COVID, il va falloir apprendre à vivre avec :

Patrick Pelloux sur la COVID : Il va falloir apprendre à vivre avec

Et sur un éventuel troisième confinement, il est catégorique : "on ne va pas pouvoir faire autrement". Mais, avant tout : "il faut mettre le booster sur la vaccination, il faut que tous les médecins puissent vacciner, il faut vacciner H24, nuit et jour". 

Patrick Pelloux sur un troisième confinement et le vaccin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess