Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les campagnes, premières victimes de la désertification médicale alertent les maires ruraux

-
Par , France Bleu

10 millions d’habitants vivent dans un territoire où l’accès aux soins est de qualité inférieure à celle de la moyenne des territoires français, selon une étude commandée par l'Association des maires ruraux de France consacrée à la désertification médicale.

Dans territoires hyper-ruraux par exemple, on compte deux fois moins de médecins spécialistes pour 1.000 habitants (illustration).
Dans territoires hyper-ruraux par exemple, on compte deux fois moins de médecins spécialistes pour 1.000 habitants (illustration). © Maxppp - PHOTOPQR/LA MONTAGNE/BOILEAU FRANCK

Troisième volet de l'étude sur l'état des lieux de la santé dans les territoires ruraux, commandée par les maires ruraux de France en partenariat avec France Bleu. Après avoir démontré que l'espérance de vie diminue depuis 30 ans à la campagne par rapport à la ville, et que les ruraux ont moins accès aux soins hospitaliers que les citadins, Emmanuel Vigneron, professeur des universités à Montpellier et spécialiste de l'approche territoriale de la santé, s'est penché sur la désertification médicale. Il en ressort notamment que les départements ruraux souffrent davantage du manque de spécialistes que les départements urbains. Dans les territoires hyper ruraux par exemple, on compte deux fois moins de spécialistes pour 1.000 habitants.

Densité par bassin de vie des médecins généralistes libéraux en 2019.
Densité par bassin de vie des médecins généralistes libéraux en 2019. - Dossier de presse – AMRF – Janvier 2021

Les territoires ruraux, davantage pénalisés par le manque de médecins

Depuis la Libération, la population âgée de plus de 75 ans, tranche d’âge la plus consommatrice de soins médicaux, n'a cessé de croître passant de 3,6 %  à 9,4 % de la population totale, relève l'étude. Si le nombre de médecins libéraux augmentent également, cela ne suffit pas à satisfaire la demande. Partout en France des centaines de communes et de villes connaissent une pénurie de médecins et/ou de spécialistes.

Si tout le pays est concerné du fait de l'évolution démographique, les départements ruraux sont davantage pénalisés d'après cette enquête. "Quel que soit la catégorie de médecin, la densité (pour 1.000 habitants) est systématiquement inférieure à la campagne par rapport aux territoires hyper urbains". Selon les données du ministère de la Santé et de l'Insee, les départements hyper urbains comptaient 4,55 médecins (généralistes et spécialistes) pour 1.000 habitants en 2020, contre 2,97 dans les départements ruraux et 2,87 dans les départements hyper ruraux.

La pénurie de médecins spécialistes, qu’ils soient libéraux et mixte ou salariés, est particulièrement criante. En 2020, on recensait 2,28 spécialistes (tous modes d'exercice confondus) pour 1.000 habitants dans les départements hyper urbains, et 1,13 dans les territoires hyper ruraux, soit deux fois moins.

Densité de médecins généralistes libéraux et de médecins spécialistes libéraux en 2020.
Densité de médecins généralistes libéraux et de médecins spécialistes libéraux en 2020. - Dossier de presse – AMRF – Janvier 2021

De forts contrastes à l’échelle départementale 

Les régions Centre, la Champagne-Ardenne, l’Auvergne (en dehors du Puy-de-Dôme) ou encore la Bourgogne (hormis l’est de la Côte-d’Or) sont singulièrement mal loties et les nombreux plans de lutte contre les déserts médicaux n'ont pas eu les effets escomptés. 

Les jeunes médecins s'installent surtout dans les centres et leur proche périphérie. "10 millions d’habitants du pays vivent dans un territoire où l’accès aux soins est de qualité inférieure à celle de la moyenne des territoires français", commente l'Association des maires ruraux de France, chiffres à l'appui.

Sur 3.827 cantons, 91 étaient dépourvus de médecins en 2010 et 148 le sont en 2017 ce qui représente une augmentation de 62 %. 3.062 cantons, soit 80 %, ont vu baisser leur densité médicale et dans 1.108, soit 30 %, elle a baissé de plus d’un tiers.

Un vieillissement plus marqué à la campagne, et un plus faible renouvellement 

C'est dans les départements où la densité médicale est la plus faible que les médecins sont aussi les plus âgés. En milieu rural, plus de la moitié des médecins généralistes a aujourd’hui plus de 55 ans. Bien que le nombre de places à l'issue du concours de première année est presque trois fois supérieur aux années 90 (9.200 en 2019 contre 3.500 en 1993), dans les zones rurales, les médecins peinent à trouver des remplaçants lors de leur départ en retraite. 

Evolution de l'âge moyen des médecins généralistes par type de département entre 2012 et 2020.
Evolution de l'âge moyen des médecins généralistes par type de département entre 2012 et 2020. - Dossier de presse – AMRF – Janvier 2021

La féminisation de la profession - 50% des médecins sont aujourd'hui des femmes - a également des conséquences note enfin Emmanuel Vigneron. "Les femmes exercent différemment des hommes, souvent moins longtemps, et pas dans les mêmes lieux (...) La proportion de femmes est aujourd’hui en moyenne plus forte de 10 points dans les départements hyper urbains que dans les départements hyper ruraux." Cependant relève le chercheur, "le taux de féminisation, c’est-à-dire de croissance moyenne annuel du taux de féminité augmente des premiers vers les seconds. À terme donc on peut penser que les écarts de taux de féminité se réduiront, ce qui renforcera les problèmes liés aux difficultés de ressources médicales des départements ruraux." 

Evolution des taux de féminisation parmi les médecins généralistes par type de département
Evolution des taux de féminisation parmi les médecins généralistes par type de département - Dossier de presse – AMRF – Janvier 2021

Méthodologie

Il n'existe pas de "typologie incontestable des départements français qui permettrait de les qualifier à divers degrés d’urbain ou de rural ou même simplement de reconnaître deux grands types de départements : des départements urbains d’une part et des départements ruraux d’autre part", note l'Association des maires ruraux. L'étude repose donc sur une typologie imaginée spécifiquement pour cette série d'enquêtes. 

Emmanuel Vigneron s'est basé sur la grille communale de densité nouvellement utilisée par l’Insee pour définir le rural.

Les départements classés comme hyper ruraux sont :

  • Ariège
  • Aveyron
  • Cantal
  • Creuse
  • Gers
  • Indre
  • Haute-Loire
  • Lot
  • Lozère
  • Haute-Marne
  • Meuse
  • Nièvre
  • Orne 
  • Haute-Saône

Les départements ruraux sont : 

  • Ain
  • Aisne
  • Allier
  • Alpes-de-Haute-Provence
  • Hautes-Alpes
  • Ardèche
  • Ardennes
  • Aube
  • Aude
  • Charente
  • Charente-Maritime
  • Cher
  • Corrèze
  • Côtes-d'Armor
  • Dordogne
  • Eure
  • Eure-et-Loir
  • Finistère
  • Corse-du-Sud
  • Haute-Corse
  • Jura
  • Landes
  • Loir-et-Cher
  • Lot-et-Garonne
  • Maine-et-Loire
  • Manche
  • Mayenne
  • Morbihan
  • Hautes-Pyrénées
  • Saône-et-Loire
  • Sarthe
  • Deux-Sèvres
  • Somme
  • Tarn
  • Tarn-et-Garonne
  • Vendée
  • Vienne
  • Haute-Vienne
  • Vosges
  • Yonne

Les départements urbains sont :

  • Gironde 
  • Hérault
  • Seine-et-Marne
  • Var
  • Territoire de Belfort

Les départements hyper urbains sont : 

  • Alpes-Maritimes
  • Bouches-du-Rhône
  • Haute-Garonne
  • Nord
  • Rhône
  • Paris
  • Yvelines
  • Essonne
  • Hauts-de-France
  • Seine-Saint-Denis
  • Val-de-Marne
  • Val d'Oise

Les autres départements sont classés parmi les "composites".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess