Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les centres de vaccination déménagent à Quimper, Saint-Brieuc et Douarnenez

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Les centres de vaccination de Quimper, Douarnenez et Saint-Brieuc déménagent à partir de ce lundi 19 avril. À Douarnenez et Quimper notamment, les locaux seront plus grands.

Le centre de vaccination de Quimper déménage à l'espace Dan ar Braz
Le centre de vaccination de Quimper déménage à l'espace Dan ar Braz © Radio France - Nicolas Blanzat

L'équation est simple ! Plus de vaccins = plus de capacité de vaccination = besoin de locaux plus grands. Alors à Douarnenez, le centre de vaccination déménage, de la salle Gradlon à la salle Jules-Verne. 

La ville précise que les dotations en vaccins de l'Agence régionale de santé augmentent : "Jusqu’ici comprises entre 200 et 600 doses par semaine, (elles) passeront à 1.206 doses par semaine à partir du 19 avril, puis 1.320 doses par semaine à partir du 26 avril. (1ère et 2ème dose confondues)".

Jusqu'à 1000 vaccins par jour à Quimper

À Quimper, le centre de vaccination déménage de la maison des associations Pierre-Waldeck-Rousseau dans le quartier d'Ergué-Armel vers la salle Dan Ar Braz mise à disposition par la ville (en face du Parc des expositions de Quimper-Cornouaille et à proximité du centre de tests PCR). "La maison des associations était trop petite pour nous accueillir en respectant correctement les gestes barrières", explique Corinne Le Floch, infirmière libérale et coordinatrice du centre de vaccination. 

Le nombre de vaccins augmente également de semaine en semaine, donc il faut augmenter le nombre de files administrant le vaccin : "Nous avons démarré avec 480 vaccins par semaine au mois de janvier, nous passons désormais à 2500 / 2700 par semaine, avant d'arriver aux 3000 par semaine en mai." Cette hausse nécessite jusqu'à 6 files, sachant que la salle peut accueillir jusqu'à 8 files. "Ce qui nous permettrait d'atteindre jusqu'à 1000 vaccinations par jour", ajoute la coordinatrice du centre. 

Une salle culturelle... inaugurée pour la vaccination

La professionnelle de santé rappelle que ce n'est pas la peine de faire la queue en fin de journée pour espérer obtenir une dose de Pfizer. "Nous avons une liste d'attente en cas de désistement de dernière minute, rien n'est jeté", précise-t-elle. Le centre est d'ailleurs ouvert uniquement sur rendez-vous du lundi au samedi de 8h30 à 13h et de 13h30 à 18h. 

La salle Dan Ar Braz, dédiée à la culture, devrait être inaugurée officiellement en juin prochain. En attendant, cette première inauguration, étrange, émeut l'artiste quimpérois : "Il y a un an, Jacques Pellen, un ami musicien, est mort du Covid. J'aurais tellement aimé le voir rentrer dans cette salle, malheureusement ce ne sera pas le cas." Dan Ar Braz, qui a lui même reçu une première injection de vaccin, a conscience de l'importance de ces centres de vaccination. "Symboliquement, que cette salle serve à cela pour l'ensemble des gens, c'est fort, donc je n'ai aucune frustration qu'elle n'ait pas été inaugurée avec de la musique. On fera ça plus tard", dit-il. 

Un vaccinodrome à Saint-Brieuc

A Saint-Brieuc, le centre salle de Robien a fermé pour ouvrir ce lundi le vaccinodrome au centre des congrès. 7.700 injections sont programmées cette semaine. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess