Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les centres de vaccination sont saturés dans les Landes

-
Par , France Bleu Gascogne

Dans les Landes, les centres de vaccination affichent complets. Les créneaux pour se faire vacciner sont pris d'assaut depuis les annonces d'Emmanuel Macron le 12 juillet.

Les centres de vaccination sont pris d'assaut dans les Landes depuis les annonces d'Emmanuel Macron
Les centres de vaccination sont pris d'assaut dans les Landes depuis les annonces d'Emmanuel Macron © Radio France - Thomas Nougaillon

Impossible de trouver des créneaux pour se faire vacciner. Dans les Landes, tous les centres de vaccination sont saturés. À Mont-de-Marsan, le prochain rendez-vous est le 2 août. À Morcenx-la-Nouvelle, aucun créneau n'est disponible avant le 16 août. Dans certains centres de vaccination, comme celui de Tartas et d'Amou, il n'est pas possible de prendre rendez-vous. 

Les créneaux pris d'assaut

La faute à un manque de places. Les créneaux de vaccination sont pris d'assaut. "J'en ouvre tous les jours mais ils partent en quelques secondes, explique Maylis Grégoire, cheffe du centre de vaccination de Mimizan. C'est comme ça depuis les annonces d'Emmanuel Macron"

À l'effet pass sanitaire s'ajoute l'effet tourisme. "L'augmentation de la population pendant l'été sature les centres de vaccination", précise Christophe Canto, directeur adjoint de l'Agence Régionale de Santé (ARS) des Landes. Les centres sont déjà poussés au maximum de leur capacité, pour vacciner davantage, il faudrait plus de personnel. "On essaie de mobiliser les professionnels de santé libéraux, ils sont aussi en capacité de vacciner. Mais pour que ça fonctionne, il faut prendre rendez-vous en pharmacie ou auprès de son médecin traitant", poursuit-il.

De nouveaux créneaux de vaccination devraient ouvrir d'ici à deux semaines. La situation ne devrait toutefois pas se calmer avant la fin de l'été. Le nombre de doses de vaccin mis à disposition des centres de vaccination va augmenter dans les prochains jours. Ils auront accès à 33.600 doses par semaine au lieu de 27.000 doses, a annoncé la préfète ce jeudi 22 juillet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess