Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dans les Vosges, reportage dans une forêt de chênes colonisée par des chenilles urticantes

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Depuis le mois d'avril dernier, les chenilles processionnaires sont de retour dans les massifs vosgiens où prédomine le chêne. Dangereux pour l'homme, les poils urticants provoquent allergies, urticaire et de fortes démangeaisons. Il est déconseillé de se promener dans les zones infestées.

Chenilles urticantes sur le tronc d'un arbre
Chenilles urticantes sur le tronc d'un arbre © Radio France - Hervé Toutain

"Après plusieurs mues, les chenilles représentent un danger pour l'homme" souligne Denis Dagneaux. Le directeur de l'Office national des forêts dans les Vosges, pointe les longs poils blancs qui constellent le corps des lépidoptères. 

Des poils urticants qui projetés dans l'air , s'accrochent à la peau et aux muqueuses, grâce a de petits crochets comme des harpons microscopiques. 

"Les symptômes sont identifiables très vite", explique Yannick Verdenal, le Monsieur environnement de l'Agence régionale de santé : allergies, urticaire, et fortes démangeaisons. Si vous avez été exposé, il faut laver vos vêtements à haute température et prendre une douche. Si le mal persiste, il ne faut pas hésiter à consulter un médecin.

"Il n'existe aucun moyen d'éradiquer ce fléau à grande échelle" poursuit Denis Dagneaux. La seule façon de se prémunir c'est d'éviter d'aller en forêt. Toutes les Vosges centrales sont infestées sur un axe Charmes-Mirecourt. A tel point que certaines communes ont d'ores et déjà pris des arrêtés d'interdiction pour les promenades-loisir dans certains secteurs. Notamment à Charmes et à Châtel-Sur-Moselle.

Tombés au sol, les poils urticants restent actifs pendant des mois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu