Santé – Sciences

Les cliniques parisiennes championnes de France du dépassement d'honoraires

Par France Bleu Paris, France Bleu Paris et France Bleu mardi 27 décembre 2016 à 15:42

La pose de prothèse de hanche est une des opérations les plus souvent facturées avec un dépassement d'honoraires (photo d'illustration).
La pose de prothèse de hanche est une des opérations les plus souvent facturées avec un dépassement d'honoraires (photo d'illustration). © Maxppp - Fred Haslin

Selon la revue 60 millions de consommateurs, les dépassements d'honoraires ont grimpé de 30% dans les cliniques françaises privées depuis 2011. Et sans surprise, la ville de Paris est championne de France en la matière.

Pour se faire opérer dans une clinique parisienne, il vaut mieux avoir de l'argent de côté. D'après la revue 60 millions de consommateurs, plus de deux tiers des opérations font l'objet d'un dépassement d'honoraires. Seul Lyon fait pire avec plus de huit opérations sur dix facturées au-delà du tarif de la Sécurité sociale.

Deux fois le tarif de la Sécu

En revanche, là où Paris bat tout le monde, c'est au niveau du montant moyen de ces dépassements : presque le double du montant remboursé par l'Assurance maladie. Pour une prothèse de hanche, par exemple, 860 euros ne sont pas pris en charge.

Quand on regarde maintenant la situation sur toute l’Île-de-France, il y a beaucoup de disparités. Après Paris, c'est dans les Hauts de Seine que ça coûte le plus cher de se faire opérer. En Seine-Saint-Denis et dans le Val de Marne, il faut aussi prévoir un bon budget avec des dépassements moyens de 129% et 116% du tarif de la Sécu. Mais avec une grosse différence tout de même : les dépassements d'honoraires y sont tout de même moins fréquents que dans les départements de l'Ouest francilien.

L'Essonne, département le moins cher

C'est finalement dans l'Essonne que les prix sont les plus raisonnables. En moyenne, ils dépassent de 80% le montant remboursé par l'Assurance maladie. Un taux que l'on peut qualifier de raisonnable. En effet, à partir du 1er janvier, les complémentaires santé ne pourront plus rembourser au-delà de 100% du tarif de la Sécu. Si les cliniques vous facturent plus, il faudra payer de votre poche.

Pour éviter ça, 60 millions de consommateurs recommande aux patients de se tourner vers l'hôpital public ou un chirurgien en secteur 1, qui pratique au tarif de la Sécurité sociale.