Infos

Les conseils d’une tabacologue belfortaine pour arrêter de fumer

Par Thierry Campredon, France Bleu Belfort-Montbéliard lundi 10 octobre 2016 à 9:03

Des actions concrètes pour le mois sans tabac
Des actions concrètes pour le mois sans tabac © Maxppp - maxppp

Le mois sans tabac, ce sera au mois de novembre, mais une grande campagne d'information démarre ce lundi à la télévision, sur internet et dans les rues avec des affiches. Un kit d’aide à l’arrêt du tabac est également disponible gratuitement dans les pharmacies.

"Il ne faut pas avoir peur d’arrêter de fumer". C’est le message que tient à faire passer le docteur Françoise Pernot, médecin généraliste et membre de l'ANPAA du Territoire de Belfort, l’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et en Addictologie, "quand un fumeur vient me voir, la première chose que je lui dis c’est qu’il ne risque rien à vouloir arrêter, le seul risque c’est d’échouer mais on sait que aujourd’hui, plus on recommence et plus on a de chance de réussir".

Le tabac une drogue plus forte que l’héroïne et la cocaïne"

Pour aider les fumeurs à arrêter, les pharmacies proposent un kit gratuit composé notamment d’un agenda avec des conseils et un disque pour calculer ses économies, "tout est bon pour aider les fumeurs à arrêter car il ne faut pas oublier que le tabac est une drogue plus forte encore que l’héroïne ou la cocaïne" insiste le docteur Françoise Pernot qui rappelle que 73 mille personnes décèdent chaque année à cause du tabac.

Lutter contre le marketing des cigarettiers"

S’il existe donc tout un arsenal de lutte contre le tabac, il y un aspect qui est difficilement contrôlable et pervers, c’est le marketing des fabricants de cigarettes qui est extrêmement puissant et qui vise aujourd’hui principalement les femmes : "les cigarettiers font maintenant des petits paquets très allongés, très fins qui ressemblent à des bijoux et qui séduisent une clientèle féminine, je suis d’ailleurs très inquiète de la consommation de tabac chez les femmes qui ne fait qu’augmenter, et dans les années à venir, le cancer du poumon qui était jusqu’à maintenant réservé à la population masculine va exploser chez les femmes"

Pour bénéficier de consultations gratuites pour arrêter de fumer, un numéro de téléphone est disponible : le 39 89

Le docteur Françoise Pernot, membre de l'ANPAA

Partager sur :